Gard : Un homme poignardé et frappé à mort par deux de ses amis qui l’ont jeté dans le canal de Bellegarde


Illustration. (Adobe Stock / AUFORT Jérome)

Deux individus sont soupçonnés d’avoir tué un jeune homme, dont le corps sans vie a été retrouvé dimanche après-midi dans le canal des Costières à Bellegarde (Gard).

Deux jours après la découverte d’un cadavre dans le canal des Costières à Bellegarde, on en sait plus sur la victime et les circonstances de sa mort. Il s’agit d’un jeune homme de 25 ans qui habitait dans un quartier sensible de Nîmes.

Le soir de la découverte du corps, dimanche vers 23h30, un jeune homme de 25 ans s’est présenté au commissariat de police d’Alès avec sa tante en s’accusant de ce meurtre, d’après une source proche du dossier.

Il remet deux armes aux policiers

Le suspect a spontanément remis aux policiers un pistolet à grenailles et une hachette, en déclarant qu’il s’agissait des armes du crime. Il a immédiatement été placé en garde à vue.

Lors de ses auditions, le jeune homme confié aux enquêteurs qu’il s’était rendu, le soir-même, au casino de la Grande Motte avec la victime et un autre copain pour y passer la soirée.


Un deuxième homme s’accuse de complicité

Dès le lendemain, samedi peu après 3 heures du matin, un autre individu s’est présenté au commissariat de Nîmes, cette fois. Ce jeune homme de 24 ans s’est à son tour accusé d’être le complice du meurtre, selon cette même source.

Il a affirmé que c’est lui qui se trouvait au volant de la voiture le soir des faits, et qu’il avait agi sous la contrainte pour aider le principal suspect à faire disparaître le cadavre. L’homme a à son tour était placé en garde à vue.

Les gendarmes de la section de recherches de Nîmes qui sont en charge de l’enquête sur cet homicide, ont pris en compte les deux suspects qui ont été transférés pour la poursuite des investigations. Ils ont découvert que la victime et les deux mis en cause sont originaires du même quartier et se connaissaient.

Les deux suspects doivent être déférés ce mardi après-midi au parquet de Nîmes, rapporte France Bleu. Les enquêteurs vont s’attacher à comprendre pourquoi une soirée qui se voulait festive s’est terminée dans le sang.

Les premières constatations effectuées sur le corps du jeune homme repêché dans le canal ont montré qu’il supportait des plaies causées à coups de couteau et des traces de violents coups portés à la tête. L’autopsie doit avoir lieu ce mardi matin.

Les investigations confirment leurs déclarations

Par ailleurs, les investigations des gendarmes ont confirmé que le meurtre ne s’est pas produit sur le lieu de la découverte du cadavre. Le corps de la victime a bien été transporté jusqu’au canal des Costières par les deux suspects.

Tous trois étaient déjà défavorablement connus de la justice pour des délits mineurs. Par contre, la victime avait été mise en examen l’année dernière dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour une tentative d’homicide commise près de Lyon (Rhône).

La victime venait d’ailleurs de sortir de prison, elle se trouvait en détention provisoire et avait ensuite été placée sous contrôle judiciaire.