Gérald Darmanin annonce le contrôle de 76 mosquées pour lutter contre le séparatisme


Gérald Darmanin le 8 juillet 2020 au ministère de l'Intérieur. (photo Thomas Coex / Pool / EPA / Newscom / Maxppp)

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce mercredi soir que des contrôles allaient être réalisés dans 76 mosquées partout en France, pour lutter « contre le séparatisme ».

« Conformément à mes instructions, les services de l’État vont lancer une action massive et inédite contre le séparatisme », a écrit Gérald Darmanin sur Twitter, évoquant « une action massive et inédite contre le séparatisme » dont le lancement se fera « dans les prochains jours », avec des contrôles de plusieurs dizaines de mosquées partout en France.

« 76 mosquées soupçonnées de séparatisme vont être contrôlées dans les prochains jours et celles qui devront être fermées le seront », précise le ministre. Tous les préfets ont été destinataires d’une note le 27 novembre dernier dans laquelle l’action qu’ils ont à mener, est détaillée explique Le Figaro.

Trois mosquées en Seine-Saint-Denis, trois autres dans le Val-d’Oise

16 mosquées situées en région parisienne sont concernées et 60 dans le reste de la France. En outre, 18 lieux de culte vont être visés par des « actions immédiates » à la demande du ministre, qui peuvent aller jusqu’à une fermeture.

Trois de ces 18 mosquées se trouvent en Seine-Saint-Denis mentionne le quotidien. L’une n’a pas appliqué la décision de fermeture du maire de la ville, une seconde a continué d’organiser des prières malgré une fermeture officielle l’an passé, et la dernière a reçu un avis défavorable de la commission de sécurité.

Sur les 15 autres lieux de culte en Île-de-France, trois se trouvent dans le Val-d’Oise, l’un en Seine-et-Marne et un autre dans l’Oise. En province, deux mosquées sont concernées dans l’Hérault, deux dans le Vaucluse, les autres notamment dans le Nord, le Bas-Rhin, en Moselle, en Haute-Garonne ou encore dans le Var.