Gilets jaunes à Bordeaux : Un homme blessé durant la manifestation, placé dans un coma artificiel. L’IGPN saisie.


(capture écran Stéphanie Roy / Line Press)

Un homme a été gravement blessé à la tête en marge de la manifestation des Gilets jaunes à Bordeaux (Gironde) ce samedi. Le préfet a saisi l’IGPN afin de faire la lumière sur le déroulement exact des faits.

Olivier Beziade, 47 ans, a été blessé à la tête ce samedi à Bordeaux. Ce sapeur-pompier volontaire avait décidé de manifester avec sa femme, elle aussi pompier volontaire à la caserne de Bazas. L’homme a été placé dans un coma artificiel.

Les faits se sont déroulés dans le courant de l’après-midi à l’angle de la rue Sainte-Catherine et de la rue de la Maison Daurade près de l’Apple Store explique Sud-Ouest. Plusieurs vidéos montrant la scène ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Certaines ont été tournées par des journalistes, d’autres par des témoins.

Sur des images amateurs diffusées sur Twitter, on aperçoit l’homme prendre la fuite avant l’arrivée des policiers, tout comme plusieurs autres personnes. Un fonctionnaire fait alors usage de son lanceur de balles de défense (LBD 40), à une reprise. Un autre policier jette ce qui serait une grenade de désencerclement. Quelques instants après, la caméra se tourne et on aperçoit un homme au sol, qui semble inconscient. Il s’agit d’Olivier Beziade.

Sur les images de Stéphanie Roy, journaliste de Line Press, Olivier Beziade est filmé alors qu’il est à genoux et pris en charge par une équipe de « streets medics ». Il saigne abondamment au niveau de la tête. Il sera évacué quelques minutes plus par les sapeurs-pompiers pour être conduit à l’hôpital.

Opéré en urgence à l’hôpital

« C’était un peu la panique. Nous avons rebroussé chemin pour éviter les fumées et rentrer chez nous. J’ai tourné à la première rue à droite, et lui a pris la première à gauche. J’ai attendu 10 ou 15 minutes. Je n’ai plus eu de nouvelles. J’ai fait demi-tour et j’ai vu un groupe de secouristes autour d’un homme à terre. J’ai reconnu les chaussures d’Olivier », raconte la femme d’Olivier, Cindy Beziade, à Sud-Ouest, qui évoque un tir de lanceur de balle de défense comme cause de la blessure de son mari. Ce dernier est par ailleurs tombé sur le visage au moment de sa chute.

Olivier Beziade a été opéré d’urgence au CHU de Bordeaux pour une hémorragie cérébrale. Il a été placé dans un coma artificiel. L’opération s’est bien déroulée et les médecins sont « rassurants pour la suite » a expliqué sa conjointe.

La préfecture prend « les différentes vidéos avec précaution »

Le préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, Didier Lallement, a saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans le cadre de cette affaire, « pour faire la lumière sur les faits ». Olivier Beziade a-t-il été blessé par le tir du lanceur de balle de défense ? A-t-il reçu un autre projectile au visage ? L’enquête devra le déterminer.

La préfecture a également indiqué au journal Le Parisien « prendre les différentes vidéos avec précaution ». Les policiers « avaient pour consigne de rester dans une attitude défensive » et sont intervenus contre « une tentative de dégradation de l’Apple Store de la part de personnes ayant un profil de casseurs ». Ce même établissement avait été pillé par une vingtaine d’individus lors de la manifestation des Gilets jaunes du 8 décembre.