Gilets jaunes et Marche pour le climat à Paris : retrouvez le déroulement de la journée


Les forces de l'ordre ont fait usage de moyens lacrymogènes pour repousser des manifestants qui tentaient de pénétrer sur les Champs-Élysées. (capture écran vidéo @Steph_Roy_)

Les Gilets jaunes ont décidé de se rassembler à Paris pour l’Acte 45 ce samedi 21 septembre alors que 7500 policiers et gendarmes ont été déployés dans la capitale. Le secteur des Champs-Élysées a été interdit aux manifestants. En début d’après-midi, la marche pour le climat a débuté, tout comme la manifestation contre la réforme des retraites.

Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi. Recevez nos alertes en direct en téléchargeant l’app Actu17 pour iPhone et Android.

19h45. Le parquet annonce que 99 personnes ont été placées en garde à vue sur les 163 qui on été interpellées. Parmi les interpellés, un capitaine de police hors service qui est accusé d’avoir insulté des policiers et de s’être rebellé lors de son interpellation.

18h35. Des incidents sont en cours dans le parc de Bercy (XIIe). Des manifestants sont repoussés par les forces de l’ordre.

18h20. 163 personnes ont été interpellées dans la capitale jusqu’ici annonce la préfecture de police.

18h00. 15 200 manifestants ont été recencés selon un comptage indépendant du cabinet Occurrence, pour un collectif de médias.

17h50. « Macron : Polluter of the earth » (Macron : Pollueur de la planète) peut-on lire sur une immense banderole qui a été déployée sur la passerelle Simone de Beauvoir, près de Bercy. Dans le même temps, une action similaire est en cours sur le pont de Tolbiac où la circulation a été coupée.

16h40. Des incidents signalés sur l’avenue des Gobelins et à proximité de la place d’Italie (XIIIe). Les forces de l’ordre font usage de moyens lacrymogènes. Plusieurs barricades ont été incendiées.

16h13. La préfecture de police annonce qu’il y a eu, à ce stade, 137 interpellations et 224 personnes verbalisées. La situation est actuellement calme.

Par ailleurs, la préfecture de police de Paris a précisé avoir dénombré environ un millier d’individus à risques issus de l’ultra-gauche ou de la mouvance dite « ultra-jaune ».

16h00. Greenpeace et Youth For Climate appellent à quitter la marche pour le climat à Paris, à cause des violences.

15h35. La tension est redescendue et la marche pour le climat devrait débuter. Une barricade avait été incendiée sur le boulevard Saint-Michel lors des incidents vers 15 heures.

15h00. La situation est très tendue dans le secteur du boulevard Saint-Michel (Ve et VIe). Les forces de l’ordre continuent à effectuer des charges et à utiliser des moyens lacrymogènes. La marche pour le climat est à l’arrêt.

14h53. « En raison de la présence de black blocs, la préfecture de police invite les manifestants pacifiques à faire preuve de prudence. Laissez les forces de l’ordre intervenir », indique la préfecture sur Twitter à l’instant.

14h45. Alors que la marche pour le climat venait de s’élancer à proximité du jardin du Luxembourg, des dizaines de black blocs se sont introduits dans le cortège et de violents incidents ont éclaté. Une agence bancaire a également été dégradée. Les forces de l’ordre ont fait plusieurs charges.

14h00. 48 personnes ont été placées en garde à vue à Paris annonce le parquet.

13h30. Nouveau bilan de la préfecture de police : 106 personnes ont été interpellées jusqu’ici.

12h30. 90 personnes ont été interpellées jusqu’ici indique la préfecture de police de Paris. En outre, 104 personnes ont été verbalisées pour manifestation dans un périmètre interdit. Une contravention de 135 euros.

12h10. Des manifestants ont réussi à pénétrer sur le haut de l’avenue des Champs-Élysées. Ils ont été repoussés par les forces de l’ordre.

11h30. Au moins 65 personnes ont été interpellées depuis ce matin a annoncé la préfecture de police, alors que 1249 personnes ont été contrôlées par l’important dispositif des forces de l’ordre.

Des premiers incidents ont éclaté sur les Champs-Élysées où des manifestants ont tenté de pénétrer. Pour l’heure, seuls quelques centaines de manifestants sont présents dans les rues de Paris. Ils ont choisi de ne pas revêtir de gilet jaune.