Gilets jaunes à Paris : L’un des gendarmes roués de coups s’est vu prescrire 15 jours d’ITT.

par Y.C.
(capture écran vidéo Line Press)

Un gendarme tombé au sol et violemment frappé sur le pont Leopold-Sédar-Senghor, en marge de la manifestation des Gilets jaunes à Paris ce samedi, a quitté l’hôpital.

Le militaire a été roué de coups par plusieurs individus, dont l’un a été identifié. L’homme a commis des violences sur des gendarmes à plusieurs reprises, comme le montrent plusieurs vidéos.

Il s’agit d’un ancien boxeur professionnel originaire de l’Essonne, Christophe Dettinger, âgé de 37 ans. L’homme est recherché par les services de police et de gendarmerie, tout comme les autres agresseurs.

15 jours d’ITT

Le gendarme mobile passé à tabac est sorti de l’hôpital et s’est vu prescrire 15 jours d’ITT selon des sources policières concordantes. La victime va déposer plainte.

Le parquet de Paris saisi

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a indiqué ce samedi soir que le procureur de la République de Paris avait été saisi dans le cadre de cette affaire.

« Pleine confiance en notre justice devant laquelle il devra rendre compte de cette attaque aussi lâche qu’intolérable », a écrit Christophe Castaner, qui répondait au tweet du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN).