Gilets jaunes : Éric Drouet et Maxime Nicolle annoncent avoir reçu des convocations de la gendarmerie


(captures écran Facebook)

Eric Drouet, l’une des figures des Gilets jaunes a expliqué sur Facebook avoir été convoqué à la gendarmerie ce mardi après-midi. De son côté, Maxime Nicolle, connu également sous le surnom de « Fly Rider », a déclaré avoir reçu une convocation.

Durant un Facebook live (une vidéo diffusée en direct) ce mardi, Maxime Nicolle a annoncé qu’il avait reçu une convocation de la gendarmerie pour « provocation publique à la commission de violences, suivies des faits ».

Cette figure des Gilets jaunes a détaillé le contenu de sa convocation en direct sur Facebook : « Voilà pourquoi. Pour être auditionné en qualité de suspect en raison de l’existence de raisons plausibles qu’il a été commis ou tenté de commettre sur le réseau internet en mars 2019, l’infraction de « provocation publique à la commission de violences, suivies des faits ».

« Ils essayent de foutre la pression comme ils peuvent et d’instrumentaliser la justice comme ils ont envie », a-t-il détaillé, ajoutant qu’« il y a de grande chance qu’il y ait une garde à vue ».


L’avocat de Maxime Nicolle, Juan Branco, évoque sur Twitter « une procédure politique initiée par le Premier Ministre Edouard Philippe ».

Éric Drouet également convoqué

De son côté, Éric Drouet a expliqué avoir été convoqué ce mardi après-midi, suite à deux vidéos publiées sur Facebook avant le samedi 16 mars, le jour de l’acte 18 où les Champs-Élysées ont été saccagés. Il a été auditionné par les gendarmes concernant ces faits.

Éric Drouet a été condamné la semaine dernière à 2000 euros d’amende dont 500 euros avec sursis, pour des manifestations non déclarées. Il est convoqué de nouveau devant la justice le 5 juin prochain pour port d’arme prohibé lors d’une manifestation de Gilets jaunes, le 22 décembre dernier.