Gironde : Un officier supérieur de gendarmerie sanctionné pour refus de vaccination

Illustration. (Mourad Allili/Maxppp)

Un officier supérieur de la gendarmerie en Gironde âgé de 32 ans, à la tête d’un effectif de 150 militaires, a été muté sur un poste sans contact avec le public après avoir refusé de se faire vacciner contre le Covid-19.

Le chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de Langon a refusé de se faire vacciner contre le Covid-19, alors que la vaccination est obligatoire pour les militaires de la gendarmerie qui travaillent sur le terrain ou au contact du public, depuis le 15 septembre dernier.

Cet officier supérieur qui dirige un effectif de 150 gendarmes a été sanctionné par sa hiérarchie rapporte Sud Ouest.

Le militaire « a été muté à la direction générale à Paris, dans un poste qui n’implique pas de contact avec le public », a indiqué le colonel Olivia Poupot, commandant le groupement de Gironde, lors de l’inauguration de la nouvelle caserne de Langon. « Quand on n’est pas vacciné chez les gendarmes et que l’on est dans un poste qui implique un contact avec le public, on est retiré de ce poste », a-t-elle souligné.

Dans une note de la DGGN datée du mardi 17 août, il est mentionné que l’ensemble des gendarmes, « les personnels militaires, d’active et de réserve, en missions de sécurité publique, de sécurité routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extérieures à la Gendarmerie », devront avoir été vaccinés au 15 septembre 2021.