Covid-19 : Les gendarmes obligés de se vacciner avant le 15 septembre, les policiers «incités»


Illustration. (shutterstock)

Les gendarmes devront tous être vaccinés contre la Covid-19 d’ici le 15 septembre a confirmé la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), dans une note ce mardi. Du côté de la police nationale, les fonctionnaires sont vivement incités à la vaccination.

La liste des professions visées par la vaccination obligatoire s’élargit aux gendarmes. Les forces de l’ordre n’étaient jusqu’ici pas concernées par cette mesure. Dans une note de la DGGN datée de ce mardi 17 août, il est mentionné que l’ensemble des gendarmes, « les personnels militaires, d’active et de réserve, en missions de sécurité publique, de sécurité routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extérieures à la Gendarmerie », devront avoir été vaccinés au 15 septembre 2021.

Cette note fait suite à une instruction du Service de santé des armées (SSA), datée du 29 juillet visant à « préserver la santé des personnels et maintenir la capacité opérationnelle des forces armées, dont la Gendarmerie nationale » face à la pandémie de Covid-19. Elle inclut la vaccination obligatoire « pour tout militaire servant (…) sur le territoire métropolitain au titre d’un engagement opérationnel décidé par l’état-major des armées ou la direction de la gendarmerie nationale ».

« La vaccination revêt une importance particulière pour notre institution »

Du côté de la police nationale, pas d’obligation pour l’heure, mais une incitation. Dans un télégramme du directeur général de la police nationale (DGPN), Frédéric Veaux, que nous avons pu consulter et qui est destiné à l’ensemble des directions, les policiers sont incités à se faire vacciner. « Au-delà de la protection individuelle de chacune et chacun des agents de la police nationale, la vaccination revêt une importance particulière pour notre institution », appuie le DGPN.

« Au contact quotidien du public et en charge du contrôle de l’application des règles sanitaires, nous nous devons d’être exemplaires dans le respect des règles édictées pour l’ensemble de la population. Il y va aussi de notre capacité à accomplir nos missions dans les meilleures conditions possibles, en évitant toute difficulté ou motif d’incompréhension avec nos concitoyens, dimension essentielle de notre action », insiste-t-il, demandant aux chefs de service, « la nécessité de tout mettre en œuvre pour faciliter la vaccination de leurs effectifs. Il conviendra de s’assurer que l’ensemble des facilités, y compris horaires, est accordé aux agents pour en bénéficier ».

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la vaccination obligatoire pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux et maisons de retraite, ainsi que pour les sapeurs-pompiers ou ambulanciers, le 12 juillet dernier au cours d’une allocution.