Grenoble : Condamné à un an de prison, il est interpellé quelques heures plus tard durant les émeutes dans le quartier Mistral.

Illustration Actu17 ©

Un homme âgé de 25 ans a été interpellé durant les violences urbaines dans le quartier Mistral à Grenoble (Isère), dans la nuit de lundi à mardi. Quelques heures avant, il avait été condamné à un an de prison au tribunal correctionnel.


Il était de nouveau devant la justice ce mercredi, pour la seconde fois en 48 heures. Un homme a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi durant les violences urbaines qui se sont déroulées dans le quartier Mistral, suite à la mort de deux jeunes qui circulaient sur un scooter volé, qui ont percuté un autocar.

A l’origine de son interpellation, le jet d’une barre de fer et d’une pierre sur les policiers, mais également des outrages et une rébellion lors de son interpellation raconte Le Dauphiné. Le mis en cause a été placé en garde à vue.

Deux condamnations à de la prison ferme en 48 heures

Quelques heures avant son interpellation, l’individu qui avait déjà été condamné à 8 reprises dans le passé, principalement pour des faits de vol, était au tribunal correctionnel de Grenoble pour y être jugé dans une affaire de violences avec arme.

Il a alors écopé d’une peine d’un an de prison ferme et a fait appel de cette décision, avant d’être remis en liberté.

Le mis en cause écroué

Déféré ce mardi, il était de nouveau jugé ce mercredi après-midi en comparution immédiate par ce même tribunal correctionnel pour les faits commis dans la nuit de lundi à mardi.

Cette fois, la justice l’a condamné à 8 mois de prison ferme, assorti d’un mandat de dépôt. Il dormira ce soir en prison après avoir été condamné pour la dixième fois.