Haute-Vienne : Un homme avoue avoir tué puis démembré sa grand-mère


Illustration Actu17 ©

Un homme âgé de 31 ans a été présenté à un juge d’instruction à Limoges (Haute-Vienne). Le mis en cause a avoué durant sa garde à vue avoir tué sa grand-mère avant de découper son corps, qui a été retrouvé dans un congélateur.


Les pompiers avaient été alertés vers 17h30 ce mercredi pour un incendie dans une maison d’un hameau isolé du village de Saint-Léonard-de-Noblat, à une vingtaine de kilomètres de Limoges.

L’occupante des lieux, une femme de 80 ans était alors introuvable. Les secours et les gendarmes avaient alors fouillé l’habitation avant de faire la macabre découverte dans le congélateur. Le corps de l’octogénaire s’y trouvait, démembré. Le petit-fils de la victime, âgé de 31 ans a rapidement été placé en garde à vue.

Face aux enquêteurs, le suspect a reconnu ce jeudi avoir tué sa grand-mère avant de découper son corps a indiqué le substitut du procureur de Limoges, Xavier Pasturel. Le mis en cause a été déféré ce vendredi devant un juge d’instruction et une information judiciaire a été ouverte. En outre, le parquet a requis son placement en détention provisoire précise Le Parisien.

Une enquête complexe

Le procureur et les gendarmes ne se sont pas exprimés quant au mode opératoire de ce terrible crime. Ces derniers ont fait part d’une enquête complexe. « L’autopsie a été assez longue. On a besoin d’avoir le regard de l’IRCGN (Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie) », a confié le magistrat.


Lors de son interpellation, le suspect avait tenu des propos incohérents mais également incriminants. L’homme aurait agi seul a indiqué le substitut, précisant que le mobile du crime était encore flou : « Est-ce volontaire, prémédité, conscient, réfléchi, un coup de folie, un acte guidé par la démence et ‘des voix’ ? ».

Le trentenaire qui est sans emploi, était venu passer le réveillon chez sa grand-mère avec d’autres membres de sa famille. Alors que sa nièce et sa sœur étaient à la recherche de l’octogénaire le jour de l’an, le suspect leur avait expliqué qu’elle était partie chercher son chien.