Hérault : Trois mineurs isolés se lancent dans une folle course-poursuite avec la police après un home-jacking


Illustration. (shutterstock)

Trois mineurs isolés algériens ont été interpellés au terme d’une dangeureuse course-poursuite avec la police près de Montpellier (Hérault) dans la nuit de mardi à mercredi.

Ils ont tout tenté pour échapper aux forces de l’ordre mais n’y sont pas parvenus. Trois mineurs non accompagnés âgés de 14, 15 et 16 ans ont été déférés au parquet ce jeudi. Les propriétaires d’une villa, âgés 60 et 70 ans, située sur l’avenue des Levades à Pérols, près de Montpellier, ont appelé la police vers 03h30 raconte Midi Libre. Plusieurs individus venaient de pénétrer par effraction dans leur maison durant leur sommeil.

Les auteurs ont pris la fuite avec leur voiture après avoir dérobé des bijoux, un ordinateur et une carte bancaire détaille Le Figaro. Alerté, un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) qui se dirigeait vers Pérols a alors croisé le véhicule volé avec les trois suspects à bord. Ordre a été donné au conducteur de s’arrêter. Malgré ces ordres, le gyrophare et les avertisseurs sonores, le fuyard a accéléré et une course-poursuite a débuté.

Il force un barrage de police

Les policiers qui connaissent parfaitement le secteur ont fait un détour et se sont retrouvés face au véhicule des voleurs présumés. Le conducteur a alors fait marche arrière et s’est engagé sur l’autoroute A709 à pleine vitesse. Il a ensuite pris la sortie « Prés d’Arènes » et a forcé un barrage de police. Les forces de l’ordre avaient installé un dispositif d’interception de véhicule automobile (DIVA) – une herse – au sol, ce qui a permis de crever les pneus du véhicule, une Dacia Sandero récente.

Le chauffard ne s’est pas arrêté pour autant et a continué sa fuite, prenant plusieurs rues à contresens. Il a finalement perdu le contrôle de sa voiture et en a percuté une autre qui était en stationnement. Deux des suspects ont tenté de prendre la fuite pédestrement, en vain. Les trois mineurs algériens de 14, 15 et 16 ans ont été placés en garde à vue. Fort heureusement, il n’y a aucun blessé à déplorer.


Impliqués dans un autre home-jacking et un cambriolage

L’un des adolescents avait la carte bancaire dérobée dans la maison des victimes. Les mis en cause ont expliqué qu’ils ne parlaient pas français, en minimisant leurs actes. Les investigations ont montré que ces derniers étaient impliqués dans d’autres affaires.

Deux d’entre eux avaient déjà commis un home-jacking à Pérols, le 23 septembre dernier indique Le Figaro. Leur ADN a été retrouvé sur place. Le troisième est quant à lui accusé d’avoir cambriolé une pharmacie à Montpellier en novembre 2019. 150 euros en liquide avaient été volés.

Le trio était logé par le département de l’Hérault dans un hôtel à Montpellier et pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance ajoute le quotidien.