Il sera possible dès lundi de passer le permis de conduire à l’âge de 17 ans


Illustration. (Adobe Stock ©)

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé ce jeudi qu’il serait possible dès lundi de passer le permis de conduire à l’âge de 17 ans, au lieu de 17 ans et demi actuellement. Toutefois, il sera nécessaire d’être âgé de 18 ans pour conduire seul.

Christophe Castaner a annoncé dans un entretien au journal Le Parisien ce jeudi qu’il avait pris trois arrêtés applicables dès lundi. L’un va autoriser les jeunes qui ont choisi la conduite accompagnée de passer l’épreuve du permis de conduire dès l’âge de 17 ans et non plus de 17 ans et demi comme c’est le cas actuellement.

Une mesure qui va permettre de « diminuer le coût » de l’examen « puisqu’il y a moins de leçons à prendre via une auto-école » a indiqué le ministre de l’Intérieur qui a rappelé que la conduite seule ne serait toujours pas possible avant l’âge de 18 ans. Un choix que Christophe Castaner justifie en s’appuyant sur « les études d’experts en sécurité routière, mais aussi de pédopsychiatres et d’assureurs », selon lesquelles « avancer l’âge de la conduite d’une année présente un sur-risque d’accident important », tout en précisant qu’il reste ouvert sur ce sujet.

La formation sur simulateur augmentée

Une autre mesure concerne l’allongement de la durée d’apprentissage sur simulateur, qui passera de 5 à 10 heures dans les 20 heures de formation obligatoire. Elle rentrera également en vigueur ce lundi et devrait faire baisser le prix de l’heure d’apprentissage de « 20 à 30 % » pour l’élève explique Christophe Castaner.

Des facilités pour le permis « boîte de vitesse automatique »

Par ailleurs, le permis de conduire « boîte de vitesse automatique » va être mis en avant. Sa formation est plus courte et nécessite 13 heures de formation, « ce qui réduit donc le coût d’accès à la conduite ».


« Le temps d’attente entre l’obtention du permis boîte automatique et la possibilité de le transformer en permis classique passe à trois mois au lieu de six », a expliqué le ministre, ajoutant que « les personnes faisant ce choix pourront donc, contre une formation de 7 heures dans une auto-école, accéder plus rapidement à un permis complet si elles le souhaitent ».