Incendie à la cathédrale de Nantes : une enquête ouverte pour «incendie volontaire», 3 départs de feu découverts


Un violent incendie s'est déclaré dans la cathédrale de Nantes ce samedi matin. (capture écran vidéo/DR)

La cathédrale de Nantes a été touchée par un important incendie ce samedi matin. Un vaste dispositif de secours a été déployé sur place. Une enquête pour « incendie volontaire » a été ouverte.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

13h42. La piste accidentelle est également étudiée par les enquêteurs du SRPJ. Les trois départs de feu pourraient être liés à une défaillance électrique détaille Ouest France : au niveau du grand orgue qui avait eu 400 ans l’an passé et qui est totalement détruit, dans le petit orgue ainsi que dans le fond de la cathédrale, sur le système électrique d’alimentation.

13h35. Plusieurs éléments de la cathédrale menacent de s’effondrer et la façade doit être consolidée. Une entreprise privée va intervenir sur place.

12h15. Un expert incendie se rendra sur place dès cet après-midi a annoncé le procureur de la République. « Il va y avoir un gros travail de constatations, de police technique et scientifique qui va être mené par les enquêteurs. Nous avons un expert incendie qui vient du laboratoire de police technique et scientifique de Paris qui sera là je l’espère dans la journée », a-t-il détaillé, ajoutant que « l’objectif est de déterminer si le déroulé de l’incendie correspond à un incendie accidentel ou volontaire ».

10h50. Une enquête a été ouverte pour « incendie volontaire » par le parquet de Nantes. Trois départs de feu ont été constatés, la piste d’un acte criminel est donc privilégiée. « Un au niveau du grand orgue, un à droite et un autre à gauche de la nef », a indiqué le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, cité par BFMTV. La police judiciaire a été saisie.

10h35. L’incendie est « circonscrit ». « Les dégâts sont concentrés sur le grand orgue qui semble être entièrement détruit. La plateforme sur laquelle il se situe est très instable et menace de s’effondrer », a détaillé le directeur départemental des pompiers, le général Laurent Ferlay, face à la presse.

10h27. « Après Notre-Dame, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, au cœur de Nantes, est en flammes. Soutien à nos sapeurs-pompiers qui prennent tous les risques pour sauver ce joyau gothique de la cité des Ducs », a réagi le président de la République Emmanuel Macron sur Twitter.

09h30. Les sapeurs-pompiers ont été alertés ce samedi matin à 7h44. Un important incendie venait de se déclarer dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes (Loire-Atlantique), rapporte France Bleu. Il a été circonscrit vers 10 heures.

Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de l’incendie. La piste criminelle est privilégiée car trois départs de feu auraient été détectés.

Les images rappellent le sinistre qui a ravagé une grande partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris il y a un peu plus d’un an. D’épaisses fumées noires émanaient du vitrail situé entre les deux tours de cet édifice gothique du XVe siècle. Cette cathédrale avait déjà été touchée par un incendie en 1972.

La maire de Nantes, Johanna Rolland, s’est rendue sur place. « Notre cathédrale c’est un lieu pour tous les Nantais, c’est une partie de notre histoire, de notre patrimoine » a-t-elle déclaré. Elle a tenu à rendre un hommage appuyé aux pompiers : « Nous devons saluer le professionnalisme remarquable des équipes. Je peux dire à quel point les équipes ont été réactives ».

104 pompiers et 45 engins ont été mobilisés. Deux nacelles ont arrosé la façade pour éteindre cet incendie qui n’était toujours pas maîtrisé à 8h40.

Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a publié un message de soutien aux intervenants sur Twitter : « Courage aux sapeurs-pompiers du SDIS44 engagés sur l’incendie à la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes ».

Le Premier ministre Jean Castex a réagi dans un tweet, témoignant sa solidarité aux habitants de Nantes.

« Quelle tristesse de voir l’histoire se répéter aujourd’hui ! Tout mon soutien au Diocese44 et aux pompiers SDIS44 qui luttent contre le feu pour limiter les dégâts », a écrit sur Twitter le député de Loire-Atlantique et ancien ministre, François de Rugy.