Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron n'écarte pas, à l'avenir, l'envoi de troupes militaires

Pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine il y a deux ans, le président de la République Emmanuel Macron a déclaré que l'envoi de troupes occidentales en Ukraine ne doit "être exclu".
Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron n'écarte pas, à l'avenir, l'envoi de troupes militaires
Emmanuel Macron, le 11 juillet 2023. (Gints Ivuskans / Shutterstock)
Par Actu17
Le lundi 26 février 2024 à 23:41 - MAJ lundi 26 février 2024 à 23:56

Le président de la République Emmanuel Macron a estimé ce lundi soir, lors d'une conférence de presse, que l'envoi de troupes occidentales à l'avenir en Ukraine, ne doit "être exclu".

"Il n'y a pas de consensus aujourd'hui pour envoyer des troupes au sol mais en dynamique, rien ne doit être exclu. Nous ferons tout ce qu’il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre. Et je le dis avec toute l'humilité qu'il faut avoir quand on regarde les deux années qui viennent de s'écouler", a déclaré le chef de l'État.

Le chef de l'État a également annoncé, lors de cette prise de parole faisant suite à une conférence internationale de soutien à l’Ukraine réunissant 21 chefs d’État à Paris, que les alliés de l'Ukraine allaient créer une coalition pour livrer des missiles de moyenne et longue portée à l'Ukraine. Il a été décidé de "créer une coalition pour les frappes dans la profondeur et donc les missiles et bombes de moyenne et longue portée", a précisé Emmanuel Macron.

Plus tôt dans ce lundi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déploré n'avoir "malheureusement" reçu que seulement 30% du "million d'obus que l'Union européenne" a "promis" à l'Ukraine. "Ensemble nous devons faire en sorte que Poutine ne puisse pas détruire ce que nous avons réalisé et ne puisse pas étendre son agression à d'autres pays", a déclaré Volodymyr Zelensky.

En outre, plusieurs pays européens soutiennent l'initiative tchèque pour que l'Union européenne achète des munitions hors d'Europe pour soutenir davantage l'effort de guerre ukrainien, ont assuré plusieurs participants à une réunion sur l'Ukraine lundi à Paris.

LES PLUS LUS