Iran : Un Boeing 737 d’Ukraine Airlines s’écrase avec 176 personnes à bord, aucun survivant


Un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines s'est écrasé ce mercredi en Iran. (photo Iran Red Crescent Society)

Un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines s’est écrasé ce mercredi 8 janvier après avoir décollé de Téhéran (Iran), en direction de Kiev, en Ukraine. Il n’y a aucun survivant.

« Tous les passagers et les membres de l’équipage sont morts » a annoncé le président ukrainien sur Facebook, présentant ses « sincères condoléances au proches et familles de tous les passagers et membres d’équipage ».

176 personnes, 167 passagers et 9 membres d’équipage se trouvaient à bord de ce Boeing 737 selon l’agence d’État iranienne Irna, citant un porte-parole de l’aéroport international Imam-Khomeiny de Téhéran, qui confirme également qu’il n’y a aucun survivant.

82 Iraniens, 63 Canadiens, 11 Ukrainiens, 10 Suédois, 4 Afghans, 3 Allemands et 3 Britanniques se trouvaient à bord de l’avion selon les autorités ukrainiennes.

Des problèmes techniques

L’avion s’est crashé ce mercredi matin après avoir décollé de l’aéroport international de Téhéran et a rencontré des problèmes techniques selon Irna. Les causes précises du crash ne sont pas encore connues.


Le Boeing 737 a décollé de l’aéroport international Imam Khomeini à 06h12 (heure de Téhéran, 04h40 à Paris), et est tombé environ huit minutes plus tard, autour de Parand, à environ 60 km au sud-ouest de Téhéran.

Une vidéo amateur présentée comme étant le crash de l’avion a été diffusée par l’agence de presse des étudiants iraniens (ISNA). Selon ses images, l’appareil aurait pris feu avant de se crasher.

Selon le service FlightRadar24, l’appareil était un Boeing 737-NG en service depuis trois ans. De son côté, Boeing, le constructeur américain de l’appareil, a réagi sur Twitter : « Nous sommes au courant des informations de presse qui viennent d’Iran et nous rassemblons davantage d’informations. »

Des frappes visant les États-Unis quelques heures plus tôt

L’accident survient dans un contexte particulièrement tendu en Iran, alors que le pays a mené dans la nuit de mardi à mercredi, des frappes contre des bases irakiennes abritant des forces américaines.

Suite à ces tirs, l’administration fédérale américaine de l’aviation, la FAA, a annoncé qu’elle suspendait les vols des compagnies enregistrées aux États-Unis au-dessus de l’Irak, de l’Iran et du Golfe.