Isère : Des gendarmes menacés de mort nommément dans des tags

Illustration. (Adobe Stock)

Des tags menaçant de mort nommément trois gendarmes ont été découverts dans le hall d’entrée et la cage d’escalier d’un ensemble d’immeubles aux Roches-de-Condrieu (Isère). Ils ont déposé plainte et une enquête a été ouverte.

Des habitants ont alerté les gendarmes ce dimanche matin après avoir découvert des tags dans le hall et la cage d’escalier de leur ensemble d’immeubles, avenue Emile-Romanet aux Roches-de-Condrieu rapporte Le Dauphiné.

Des menaces de mort visant des gendarmes ont été taguées, ainsi que des propos outrageant. Certains messages visent les militaires de la brigade de Saint-Clair-du-Rhône. Trois gendarmes sont également désignés nommément, deux hommes et une femme. « Tu vas prendre une balle dans la tête », ont notamment écrit le ou les auteurs.

Les habitants déplorent des rassemblements et des rodéos

Les trois militaires directement concernés ont déposé plainte. Une enquête pour « outrages et menaces à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique » a été ouverte et des constatations ont été réalisées sur place. Des prélèvement sur des mégots de cigarette et des bouteilles abandonnés sur les lieux ont aussi été effectués, pour tenter d’identifier rapidement un suspect.

Depuis cet été, les habitants se plaignent de rassemblements bruyants et de rodéos sauvages décrit le quotidien régional. Les gendarmes sont déjà intervenus à plusieurs reprises.

Ces derniers jours, les menaces de mort écrites visant les policiers se sont multipliés dans plusieurs villes de France, notamment à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Vendredi soir, deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont reçu des menaces de mort sur leur téléphone portable professionnel. Le ou les auteurs leur ont aussi envoyé des éléments sur leur vie personnelle pour appuyer leurs menaces.