« Je brûle la France » : Après « Pendez les blancs », Nick Conrad récidive


Le rappeur Nick Conrad dans le clip « Pendez les blancs (PLB) ».

Le rappeur Nick Conrad, tristement connu pour avoir commis la chanson « Pendez les blancs », vient de récidiver.

À la suite de la sortie de sa chanson raciste « PLB (Pendez les blancs) », et le tollé suscité par ses paroles, le rappeur Nick Conrad a été condamné par la justice. Il avait écopé en mars dernier de 5 000 euros d’amende avec sursis pour « provocation directe à commettre des atteintes à la vie ». Sa nouvelle oeuvre fait déjà couler beaucoup d’encre.

« Cet hexagone, j’l’enc*le sa grand-mère »

Dans un clip intitulé « Doux pays » diffusé ce vendredi sur Youtube, le rappeur controversé continue de cracher sa haine de la France. Dépourvu d’inspiration et de finesse, le rappeur y déclame : « Je ba*se la France, ba*se la France / Jusqu’à l’agonie / Je brûle la France », « Cet hexagone, j’l’enc*le sa grand-mère », « J’vais poser une bombe sous son Panthéon », « Que dit l’autre con de Charles Trenet / N’a jamais été doux, le pays ».

Cette chanson fait partie de son nouvel album intitulé « Révolution 2.0 ». Sur la séquence vidéo qui l’accompagne, on peut voir Nick Conrad simuler l’étouffement d’une femme avec ses mains.


De vives réactions

Cette chanson n’a pas manqué de faire réagir une partie de la classe politique. Plusieurs personnalités ont commenté l’oeuvre, sur Twitter notamment.