Jean Castex généralise l’amende forfaitaire de 200€ pour l’usage de stupéfiants et annonce 60 policiers en renfort à Nice


Jean Castex, le 7 juillet 2020 au palais de l'Élysée. (photo Thomas Padilla/Maxppp)

En déplacement à Nice (Alpes-Maritimes) après une flambée de violences ces derniers jours, le Premier ministre Jean Castex a notamment annoncé que 60 nouveaux policiers nationaux allaient être affectés dans la commune.

Ses annonces étaient très attendues. Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé face à la presse à Nice où il est en déplacement ce samedi. « Je suis là pour écouter et maintenant on va agir, il faut agir sur toutes les dimensions, l’éducation, la répression et les parents car le problème est réel et complexe », a-t-il lancé, ajoutant que « le dernier mot, c’est la République qui doit l’avoir et personne d’autre ».

Le chef du gouvernement a annoncé des renforts policiers à Nice : « Le président de la République a souhaité que 10 000 postes soient créés en 5 ans, à l’échelon national, au service d’une police plus visible », a-t-il d’abord rappelé. « J’ai donc décidé que les effectifs [de police] niçois soient remis à niveau, avec l’affectation de 60 policiers qui seront déployés ici [à Nice] dans les semaines à venir », a déclaré Jean Castex.

Une prime de fidélisation va également être créée pour les policiers, comme c’est le cas en Île-de-France et à Marseille. « Je sais que la situation du sous-effectif constaté à Nice, s’explique aussi par des considérations locales d’attractivité. J’ai décidé en conséquence que les fonctionnaires actifs de la police nationale de Nice, auront droit à l’indemnité de fidélisation, pour compenser le coût de la vie élevé, qui pèse sur le pouvoir d’achat des policiers. Ce système permettra de mieux rémunérer les fonctionnaires qui restent plus de deux ans en poste », a-t-il détaillé. Le montant de cette nouvelle prime n’a pas été précisé.

Jean Castex a par ailleurs annoncé la création de 150 emplois supplémentaires « pour renforcer l’action pénale de proximité, qui nous l’avons vu encore à l’instant est nécessaire à la répression des infractions du quotidien et à la prévention des récidives ».


La généralisation de la forfaitisation de l’usage des stupéfiants

Le Premier ministre a également annoncé la généralisation à la rentrée de septembre, de la forfaitisation des délits de stupéfiants, qui permettra de verbaliser immédiatement les consommateurs à hauteur de 200 euros. Plusieurs villes ont déjà expérimenté cette mesure qui va donc être généralisée partout en France.

Cette mesure sera notamment « efficace dans la lutte contre les points de revente des produits stupéfiants qui gangrènent les quartiers », a-t-il mentionné.

Une expérimentation sur l’extension des compétences de la police municipale

Par ailleurs, Jean Castex souhaite « engager une expérimentation sur l’extension des compétences de la police municipale » à Nice.  Les « enseignements » de cette expérimentation « nourriront les dispositions législatives à venir », a ajouté le Premier ministre.

Il a également apporté son soutien au maire de la ville, Christian Estrosi, qui à l’intention de recruter 80 nouveaux policiers municipaux.