Jeune femme éborgnée lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Paris : un policier mis en examen


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

En décembre 2018 à Paris, Fiorina Lignier qui était alors âgée de 20 ans et qui participait à une manifestation des Gilets jaunes, avait été touchée au visage par un tir de lanceur de balle de défense (LBD) et grièvement blessée.

Un policier a été mis en examen pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente » le 10 février dernier rapporte Le Point. Il s’agit d’un crime passible des assises.

Le fonctionnaire a été placé sous contrôle judiciaire. Il est accusé d’être l’auteur d’un tir de LBD qui a éborgné Fiorina Lignier lors de l’acte 4 des Gilets jaunes à Paris, le 8 décembre 2018, en dehors de tout cadre légal.

Une information judiciaire a été ouverte dans ce dossier

La jeune femme, âgée de 20 ans au moment des faits, pensait qu’il s’agissait d’un éclat de grenade. Elle avait déposé plainte et une enquête avait été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Une information judiciaire avait ensuite été ouverte le 19 juin 2019.

En outre, la plaignante était devenue numéro 2 sur la liste de l’écrivain d’extrême-droite Renaud Camus pour les élections européennes de 2019, avant d’être écartée suite à la découverte d’une photo où elle apparaissait devant une croix gammée qu’elle avait dessinée sur une plage.

Deux autres policiers ont été mis en examen en février concernant la grave blessure de Jérôme Rodrigues, qui a perdu l’usage d’un œil. Des faits qui se sont déroulés le 29 janvier 2019 pour l’acte 11 des Gilets jaunes, dont il est l’une des figures.