La cagnotte pour les forces de l’ordre a été remise : comment les 1,4 million d’euros vont être répartis ?

La cagnotte pour les forces de l'ordre a été remise ce jeudi matin aux Invalides. (photo @cestrosi)

La cagnotte ouverte en soutien pour les forces de l’ordre blessées, lancée par Renaud Muselier, président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, a été remise ce jeudi matin aux Invalides.


1,4 million d’euros de dons ont été répartis. Elle a été remise ce jeudi matin aux Invalides à Paris, en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Cette cagnotte avait été lancée début janvier en réponse à celle ouverte pour Christophe Dettinger, l’ex-boxeur professionnel condamné à 30 mois de prison ce mercredi.

La collecte a rapidement connu un franc succès et la somme de 1,4 million d’euros a été récoltée. 51 102 personnes y ont participé et « ont versé 28 euros en moyenne pour soutenir les forces de l’ordre. Un succès inédit », s’est félicité Renaud Muselier.

La somme a été reversée à « l’Amicale de la police nationale », une « association d’entraide » qui œuvre pour les gendarmes, policiers et sapeurs-pompiers et a été répartie.

1 million d’euros pour les forces de l’ordre blessées

L’association a expliqué qu’une convention allait être signée avec Renaud Muselier afin de définir les modalités de rétribution des fonds. Le président de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur avait annoncé qu’environ un million d’euros seraient directement reversés aux membres des forces de l’ordre, civils ou militaires, blessés au cours des manifestations des Gilets jaunes.


500 000 euros iront aux blessés du 17 novembre 2018 au 7 février 2019, « il s’agit de 1.280 policiers, gendarmes ou pompiers qui ont été blessés en 12 manifestations » a précisé Renaud Muselier au journal Le Parisien. Un autre demi-million sera reversé aux blessés les plus graves et les futurs blessés.

Par ailleurs, 360 000 euros seront repartis entre les orphelinats des différentes forces concernées a indiqué M. Muselier. 74.663 euros seront destinés au Comité d’entraide et d’action sociale de la police nationale (soutien psychologique). Dernier point, la commission pour la plateforme Leetchi qui a hébergé la cagnotte est de 1,9%, elle recevra 27.787 euros.

Un « clin d’œil de la France silencieuse »

« C’est un acte citoyen, politique, un soutien humain de l’opinion publique aux forces de l’ordre. Ce clin d’œil de la France silencieuse a fait du bien à ceux qui sont en première ligne, essayant de faire respecter l’autorité républicaine face à l’anarchie croissante » a expliqué Renaud Muselier au journal francilien.