La maire de Paris a rendu hommage à Amandine Giraud, la policière de la brigade fluviale tuée il y a 2 ans


La maire de Paris a inauguré l'allée Amandine Giraud ce samedi. (photo mairie)

Une allée de Paris porte désormais le nom d’Amandine Giraud, une policière de 27 ans morte noyée au cours d’un exercice il y a deux ans, le 5 janvier 2018 à Paris.


La maire de Paris Anne Hidalgo a inauguré ce samedi une allée parisienne dans le 5ème arrondissement, au niveau du square Viviani, face à Notre Dame. Elle porte maintenant le nom d’Amandine Giraud.

Une plaque a également été inaugurée sur laquelle est marquée : « Allée Amandine Giraud 1990 – 2018, plongeuse de la Brigade fluviale de Paris, disparue en service dans la Seine le 5 janvier 2018 ».

« Nous ne l’oublierons jamais, son engagement et son dévouement forcent notre respect et notre admiration », a écrit Anne Hidalgo sur Twitter.

Deux policiers mis en examen

Amandine Giraud était policière, affectée à la brigade fluviale de Paris. Au cours d’un exercice dans la Seine ce 5 janvier 2018 au matin, à hauteur du quai du Marché Neuf (Ve), la jeune femme avait coulé puis disparu.

Ce jour-là, la Seine était en crue (3m21) avec un débit deux fois plus important qu’un hiver normal, rendant l’exercice de la brigade fluviale de Paris particulièrement dangereux.

Une enquête administrative avait alors été ouverte puis une information judiciaire pour « homicide involontaire », le 23 février 2018. Au cours des investigations, le moniteur ainsi que le chef de bord qui n’avaient pas leur équipement de plongée le jour du drame et qui n’ont donc pas été en mesure d’intervenir, ont été mis en examen par un juge d’instruction.

Le corps d’Amandine Giraud avait été repêché le 29 avril 2018, soit 4 mois plus tard.