Le crash du site des impôts pourrait venir d’une attaque informatique : 2 enquêtes ouvertes


Illustration. (Shutterstock)

Après analyse des logs, ces « boîtes noires » des serveurs informatiques, il se pourrait que les problèmes rencontrés par les déclarants de dernière minute soient dus à une attaque.

Dans la nuit de lundi à mardi, en 30 minutes, plus de trois millions de connexions ont eu lieu sur le serveur des impôts. Le site s’est donc bloqué, comme le veut la procédure, afin d’empêcher le vol de données confidentielles.

Deux enquêtes ouvertes

Les autorités ont diligenté deux enquêtes suite au bug du site « impots.gouv.fr », révèle France Info. La première est menée en interne par le ministère des Finances. La seconde a été confiée à l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi).

Parmi les 3 millions de connexions qui ont eu lieu en trente minutes, des adresses IP venues de l’étranger ont été repérées, selon une source proche du dossier.

Le délai repoussé de 48 heures

Des centaines de milliers de contribuables avaient ainsi été empêchés de remplir leur déclaration de revenus en temps et en heure. Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, avait accordé un délai de 48 heures supplémentaires pour palier à ce problème de dernière minute. Un délai expiré ce jeudi soir.