Les gendarmes visés par des tirs d’arme à feu durant une intervention en Nouvelle-Calédonie


Illustration. (Adobe Stock)

Des gendarmes ont été la cible de tirs d’arme à feu sur la commune du Mont-Dore, en Nouvelle-Calédonie. Le procureur de la République évoque des faits « d’une particulière gravité » et a ouvert une enquête pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique.

C’est au cours d’une intervention ce vendredi matin vers 6 heures (heure locale), au Mont-Dore, dans la traversée de Saint-Louis, que des gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) ont été visés par des tirs. « Un dispositif de sécurité avait été déployé dans le cadre d’une opération judiciaire visant à l’interpellation d’un mis en cause, recherché pour des faits de violences volontaires sur des gendarmes », indique le procureur de la République de Nouméa dans un communiqué.

Durant l’intervention, « un premier véhicule, sans aucune personne à bord, est la cible d’un coup de feu au moyen d’une arme d’épaule. Le projectile pénètre par la porte arrière et ressort au niveau du pare-brise, côté conducteur », détaille le parquet.

Un second équipage de gendarmerie est ensuite arrivé et s’est retrouvé face au véhicule dans lequel se trouvait le tireur présumé et un complice. Les militaires ont alors été la cible de « plusieurs tirs d’arme à feu », immédiatement. Une course-poursuite a débuté avec le véhicule des auteurs mais les gendarmes ont essuyé « sur le trajet, plusieurs jets de pierres ».

Les auteurs risquent la réclusion criminelle à perpétuité

Les gendarmes n’ont pas fait usage de leurs armes et il n’y a aucun blessé à déplorer. « Il s’agit de faits d’une particulière gravité, qui font encourir à leurs auteurs la peine maximale de la réclusion criminelle à perpétuité », rappelle le procureur de la République. Une enquête pour tentative de meurtre aggravée a été ouverte et confiée à la section de recherches (SR).

Le haut-commissaire de la République de Nouvelle-Calédonie, Laurent Prévost, salue « le sang-froid et le courage des militaires impliqués dans l’intervention et plus largement la détermination des forces de sécurité à faire respecter la loi et l’ordre public sur l’ensemble du territoire et en tout temps, y compris dans des circonstances sécuritaires dégradées ».

« L’engagement à ne laisser aucun acte délictueux impuni et à en interpeller chaque auteur, gage de la confiance des Calédoniens, continuera de guider l’action des services de l’État », a-t-il affirmé.