Limoges : Il roue de coups sa petite amie qui souhaite rompre et incendie leur appartement


Le commissariat de Limoges. (Google view)

Un homme âgé de 27 ans en situation irrégulière en France est accusé d’avoir tenté de tuer sa petite amie de 22 ans à Limoges (Haute-Vienne), qui lui aurait annoncé son intention de mettre fin à leur relation. Il aurait violemment frappé la victime avant d’incendier son appartement et de prendre la fuite.

Les secours ont été alertés peu après 22 heures vendredi soir pour un incendie qui s’était déclaré dans un appartement, impasse Saint-Exupéry dans le centre de Limoges. Les policiers ont pris contact avec une jeune femme de 22 ans qui habite le logement concerné et qui venait d’être prise en charge par les sapeurs-pompiers.

Elle aurait expliqué avoir été victime d’une violente agression de la part de son compagnon, un ressortissant algérien de 27 ans en situation irrégulière sur le territoire selon une source proche de l’enquête. Cette dernière présentait des contusions sur le corps et a été conduite à l’hôpital sans que ses jours ne soient en danger.

La victime frappée avec une barre de fer

La victime est venue déposer plainte au commissariat un peu plus tard dans la nuit, vers 4 heures. Elle aurait alors raconté avoir annoncé à son petit ami sa volonté de mettre fin à la relation qui avait débuté il y a deux mois, alors que le couple vivait ensemble dans cet appartement en location. Une nouvelle qui aurait provoqué la vive colère de cet homme, qui aurait alors menacé de tout détruire. La jeune femme aurait été rouée de coups, notamment de barre de fer, avant d’être poussée dans l’escalier et de chuter. Des témoins seraient intervenus pour mettre fin à cette violente agression.

Le mis en cause aurait alors versé un liquide inflammable sur le lit dans l’habitation, avant d’y mettre le feu et de prendre la fuite. L’important incendie, qui a été circonscrit par les pompiers peu avant minuit, a détruit le logement et cinq autres habitants ont dû être relogés.

Interpellé à la gare le lendemain

Le suspect, recherché par la police, a été interpellé samedi matin vers 10 heures à la gare SNCF de la ville alors qu’il allait prendre un train. Cet homme qui est déjà connu des services de police a été placé en garde à vue. Le commissariat de la ville est en charge du dossier.