Lyon : Des vidéosurveillances détruites avec un système explosif et de l’essence dans le 8e arrondissement


Une caméra de surveillance a été détruite dans la rue Joseph-Chalier. (Google view)

Deux caméras de surveillance ont été détruites à Lyon dans la nuit de mercredi à jeudi. Les auteurs ont utilisé un système explosif et de l’essence. D’autres cas sont à signaler les jours précédents.

Pour la troisième fois en moins d’une semaine, des caméras de surveillance ont été détruites dans le 8e arrondissement de Lyon. Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux individus ont utilisé un système explosif pour s’attaquer au système électrique d’un mât sur lequel est installé une vidéosurveillance, dans la rue Joseph-Chalier. La caméra a été détruite.

Un second mât situé non loin a été incendié à l’aide d’essence. La caméra est également hors d’usage. Trois jours plus tôt, lundi 19 juillet, une caméra de surveillance a été détruite sur la place André-Latarjet située à quelques centaines de mètres de là. Même chose 72 heures plus tôt dans la rue de Narvik.

A chaque fois, les auteurs ont utilisé le même mode opératoire précise une source policière. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de l’arrondissement.

Les caméras de surveillance sont régulièrement prises pour cible en France. Elles gênent notamment les dealers dans leurs trafics. A Montbéliard (Doubs) en décembre dernier, des individus avaient volé un engin de chantier pour défoncer un mât. La scène avait été filmée par des témoins médusés. Plus récemment à Reims (Marne), en mars, une vidéosurveillance a été la cible de coups de fusil.