Malek Chekatt, le frère du terroriste de Strasbourg, condamné à 12 mois de prison pour menaces de mort.

(photo Remy Buisine)

Malek Chekatt, 38 ans, grand frère de Cherif Chekatt, a été condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis par le tribunal correctionnel de Strasbourg ce lundi, pour « menaces de mort en récidive ».


Malek Chekatt avait été interpellé et placé en garde à vue ce vendredi après des menaces de commettre un attentat, postées sur Facebook. Une photo montrant des armes à feu avait également été publiée.

« Bientôt une vie qui s’éteint. J’allumerai une bougie. Préparons un grand festin » avait écrit Malek Chekatt sur Facebook ce vendredi. « Ce soir je fais la une de BFM à 18h30 précises. Tout est planifié. » était-il également écrit.

Alertée, la police s’était rapidement mobilisée pour arrêter le frère du terroriste de Strasbourg, Cherif Chekatt.

Malek Chekatt avait diffusé une photo montrant des armes sur Facebook.

Aucun signe de radicalisation religieuse selon le procureur

L’homme qui père d’en enfant de 9 ans, a affirmé durant l’audience avoir « fait quelque chose de maladroit », reconnaissant « une connerie ». « Je ne pensais pas faire du mal à qui que ce soit » a-t-il ajouté.

Selon le procureur Malek Chekatt « voulait faire parler de lui, voulait attirer l’attention sur ses problèmes », précisant que ce dernier ne présentait aucun signe de radicalisation religieuse.

Le frère du terroriste de Strasbourg avait déjà été condamné en 2015 « pour des faits de nature similaire mais hors du contexte d’un attentat » selon des sources judiciaires.