Marin lance un appel à ses soutiens, 3 ans après son agression pour avoir défendu un couple


Marin poursuit son combat au travers de son association « La Tête Haute ». (capture vidéo Facebook / Je soutiens Marin)

Marin Sauvajon s’était courageusement interposé lors de l’agression d’un couple qui s’embrassait dans la rue, le 11 novembre 2016 à Lyon. L’un des agresseurs lui avait porté, notamment, un très violent coup à la tête avec une béquille. Depuis ce jour-là, après avoir frôlé la mort, il se reconstruit avec le soutien de l’association créée par ses proches « La Tête Haute ».

Trois ans jour pour jour après cette agression qui a fait basculer sa vie, Marin a pris la parole dans une vidéo de près de deux minutes, publiée sur la page Facebook « Je soutiens Marin » dont il a repris les rênes cette année.

« En ce jour spécial, j’ai un message pour vous »

Aujourd’hui âgé de 23 ans, le jeune homme évoque ce « triste anniversaire » pour lui et sa famille. Il raconte qu’il poursuit sa reconstruction, tente de trouver sa nouvelle place dans la société et indique d’ailleurs qu’il va entamer un bilan de compétences pour oeuvrer en ce sens.

Le jeune homme annonce qu’il aura la fierté de remettre le premier prix régional « Marin » destiné à récompenser les actes de bravoure dans sa région d’origine. Une cérémonie destinée à transformer ce triste anniversaire en « jour d’espoir et de sens ».


Combativité et espoir

Marin, qui ne manque pas de courage et de volonté, réaffirme l’engagement de son association « La Tête Haute » : la sensibilisation des jeunes au civisme et le soutien aux personnes blessées à la tête comme lui, « pour les aider à récupérer ».

Il donne rendez-vous à tous ses soutiens ce jeudi 14 novembre à partir de 18 heures, à l’Hôtel de Région Rhône-Alpes situé à Lyon dans le quartier Confluence. Il y décernera le premier prix « Marin ». L’entrée est gratuite est la cérémonie est ouverte à tous.

La reconnaissance de la France

Le 1er janvier dernier, Marin Sauvajon a été élevé au grade de Chevalier de la Légion d’honneur du ministère de l’Intérieur, par décret du président de la République en date du 31 décembre 2018.

Médaille d’Or pour « Acte de Courage et de Dévouement »

Photo Facebook Gérard Collomb.

Fin novembre 2017, le ministre de l’Intérleur Gérard Collomb avait remis à Marin la médaille d’Or pour « acte de courage et de dévouement ». Le ministre s’était exprimé en ces termes : « Cher Marin, je suis convaincu que la République se doit de reconnaître ses héros, ceux qui, dans les gestes du quotidien, la défendent, portent haut ses valeurs. Et tu es incontestablement de ceux là. Ce soir, c’est toute France qui a la tête haute. »

L’agresseur condamné

L’auteur des faits, un adolescent de 17 ans était déjà connu des services de police au moment des faits, notamment pour ses addictions à l’alcool et au cannabis, ainsi que pour son parcours scolaire chaotique. Il a reconnu lors du procès, dans un échange avec Marin, avoir « détruit la vie » de la victime. Le mis en cause a été condamné à 7 ans et demi de prison en mai 2018, l’excuse de minorité ayant été prise en compte.