Marseille : Le policier qui a tué un braqueur était bien en légitime défense, l’enquête classée sans suite


Un braqueur avait été abattu par la police après une course-poursuite à Marseille, le 14 février. (image témoin/Snapchat)

Le braqueur avait été mortellement neutralisé par balles par des policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) après une course-poursuite.

La légitime défense a été retenue. Un jeune homme de 18 ans avait été tué par balles par un policier le 14 février dernier à Marseille, après un braquage et une course-poursuite. Trois individus avaient commis un vol à main armée dans un magasin Lidl situé au 146 avenue des Chartreux (4e), vers 19h30.

Les braqueurs avaient pris la fuite dans une voiture qui avait été repérée par les forces de l’ordre. Une course-poursuite avait alors débuté « jusqu’à la cité des Marronniers où les malfaiteurs stoppaient le véhicule » avait détaillé le parquet le lendemain des faits. Un policier avait alors ouvert le feu « à plusieurs reprises après avoir été lui-même puis un de ses collègues mis en joue par un des malfaiteurs ». Ce dernier était armé d’un fusil.

Plusieurs milliers d’euros et des armes

Le jeune homme armé avait été déclaré mort sur place, malgré l’intervention des secours. Dans le véhicule des mis en cause, dont les deux autres avaient été interpellés au même moment, les policiers avaient retrouvé plusieurs milliers d’euros et des armes, « dont une approvisionnée ».

L’enquête pénale a été classée sans suite le 1er octobre, le parquet estimant que le policier qui a ouvert le feu était bien en état de légitime défense.

Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté quelques jours après les faits, pour demander « Justice pour Mehdi ».