Marseille : Un jeune policier de 20 ans se suicide avec son arme de service au commissariat


Illustration. (JPstock / Shutterstock)

Il s’agit du second suicide dans les rangs de la police nationale en l’espace de 24 heures.


Terrible drame au commissariat de Noailles à Marseille (1er) ce lundi soir. Un jeune policier âgé de 20 ans s’est suicidé avec son arme de service dans les vestiaires. Le défunt qui était Adjoint de sécurité (ADS), venait de réussir le concours de gardien de la paix précise La Provence.

Son geste reste inexpliqué pour l’heure. Le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) Didier Mazoyer s’est rendu sur place dans la soirée, tout comme le procureur de la République.

« C’est avec une immense tristesse que nous déplorons le suicide de l’un de nos collègues affecté à la Division Centre de Marseille. Toutes nos pensées vont à sa famille, ses proches et ses collègues« , a écrit la police nationale des Bouches-du-Rhône sur Twitter.

Un autre policier de 24 ans s’est suicidé quelques heures plus tôt

Il s’agirait du 19ème suicide dans la police nationale depuis le 1er janvier. Le drame survient alors qu’un autre ADS a lui aussi mis fin à ses jours ce lundi. Ce dernier était âgé de 24 ans, affecté au commissariat de Rouen (Seine-Maritime).

Deux autres policiers se sont donné la mort au moins de juin : l’un âgé de 49 ans qui était affecté à la Police aux frontières (PAF) de Chambéry et le second quelques jours plus tôt, qui travaillait au 3ème District de police judiciaire (DPJ) à Paris.

En 2019, ce sont 59 policiers qui ont décidé de s’ôter la vie selon les chiffres officiels.

Une cellule de soutien psychologique disponible 24h/24 a été mise en place par le ministère de l’Intérieur pour les forces de l’ordre, elle est joignable au 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».