Miss France : Le parquet ouvre une enquête après des tweets antisémites visant Miss Provence


April Benayoum a été élue première Dauphine de Miss France 2021. (photo Instagram)

April Benayoum, première dauphine de Miss France a été visée par de nombreuses insultes et propos antisémites sur les réseaux sociaux. Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

Une enquête pour « injures à caractère raciste et provocation à la haine raciale » a été ouverte après des tweets antisémites à l’encontre de Miss Provence, April Benayoum, 21 ans, première dauphine de Miss France 2021, a annoncé le parquet de Paris ce lundi matin. Durant l’élection, la jeune femme a fait part de ses origines israéliennes, ce qui a provoqué un déferlement de haine sur Twitter.

La classe politique a vivement réagi à cette affaire, notamment le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui s’est dit « profondément choqué ». « Nous ne devons rien laisser passer (…) Les services de police et de gendarmerie sont mobilisés », a-t-il prévenu.

« J’adresse un signalement au Procureur », a annoncé dans le même temps la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa.

« J’ai appris l’existence de ces propos par mes proches. C’est triste d’assister à de tels comportements en 2020. Je condamne bien évidemment ces propos », a déclaré April Benayoum à Var Matin, assurant que cela ne la « touche absolument pas ».