Mort de Steve à Nantes : le commissaire de police en charge des opérations sera muté


(photo Twitter @CCastaner)

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé ce vendredi, après avoir consulté le rapport de l’Inspection générale de l’administration (IGA), la mutation du commissaire divisionnaire responsable des opérations le soir du 21 juin à Nantes (Loire-Atlantique). Une décision qui intervient près de trois mois après le décès de Steve Maia Caniço.

« Le commissaire divisionnaire en charge des opérations ne pourra plus exercer ses fonctions et sera muté dans l’intérêt du service sur un emploi sans responsabilité de maintien de l’ordre, dans l’attente des conclusions de l’enquête », a annoncé Christophe Castaner lors d’une conférence de presse ce vendredi après-midi.

Le ministre de l’Intérieur a ajouté que les décisions du policier « ont manqué de discernement ». « La vitesse de réaction l’a emporté sur l’analyse », a-t-il estimé.

« Prendre les mesures nécessaires pour qu’une telle situation ne puisse plus se reproduire »

« Il apparaît aux enquêteurs que (…) la préfecture de Loire-Atlantique et la mairie de Nantes n’ont pas accordé une attention suffisante à la présence de sound systems sur le quai Wilson, alors même qu’ils disposaient des moyens réglementaires pour mieux prendre en compte la sécurité de l’événement », a d’autre part indiqué le ministre de l’Intérieur, précisant que si « l’intervention de la police était légitime (…), ses modalités n’étaient pas adaptées ».

« Au vu de ses conclusions, ma responsabilité en tant que ministre de l’intérieur est de prendre les mesures nécessaires pour qu’une telle situation ne puisse plus se reproduire », a aussi annoncé le locataire de la place Beauvau, qui a dans le même temps annoncé avoir transmis « à tous les préfets des instructions sur le maintien de l’ordre, la nuit, dans les lieux dangereux ».


« A ce stade, nul ne peut dire avec certitude comment est mort Steve Maia Caniço »

En outre, Christophe Castaner a indiqué que « plus aucune manifestation susceptible de rassembler un grand nombre de personnes ne devra être autorisée sans analyse de risque préalable ou sécurisation physique », sur l’île de Nantes.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé « qu’à ce stade, nul ne peut dire avec certitude comment est mort Steve Maia Caniço ». « Ce sera à la justice, à l’enquête judiciaire d’établir les causes et les responsabilités », a poursuivi le ministre, ajoutant : « Nos forces de l’ordre ont subi des mises en cause trop systématiques, je veux leur dire tout mon soutien (…) et ma solidarité à la famille de Steve ».

Le téléphone de Steve bornait toujours au moment de l’intervention de la police

Le corps du jeune Steve, 24 ans, avait été repêché dans la Loire le 29 juillet dernier. Le jeune homme avait disparu la nuit du 21 au 22 juin. La police avait réalisé une opération cette nuit là sur le quai Wilson sur l’île de Nantes, alors que les fonctionnaires avaient été caillassés.

D’autre part, les avancées de l’enquête ont permis de déterminer que le téléphone de Steve bornait encore au moment de l’intervention de police cette nuit là, contrairement aux conclusions du rapport d’enquête de l’IGPN. L’enquête se poursuit et a été dépaysée à Rennes, à la demande des juges d’instruction.