Mortiers d’artifice et projectiles : les policiers attaqués par une cinquantaine d’individus à Ermont


Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/Ip3 Press/Maxppp)

Une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) a été attaquée à Ermont (Val-d’Oise) par une cinquantaine d’individus ce mercredi après-midi. Les forces de l’ordre ont utilisé leurs moyens de défense pour se dégager.


INFO ACTU17. Des individus au visage dissimulé et une voiture de la BAC attaquée. Il était environ 18 heures au moment des faits. Les policiers en patrouille passaient dans le quartier des Chênes, lorsqu’ils ont été violemment pris à partie par une cinquantaine de personnes qui leur ont jeté des projectiles. Ces dernières ont également utilisé des mortiers d’artifice.

Le groupe d’agresseurs se trouvait là pour le tournage sauvage d’un clip de rap indique une source policière. Face à cette violente agression, les policiers encerclés ont répliqué par trois tirs de lanceur de balle de défense (LBD) ainsi que par deux grenades lacrymogènes et trois grenades de type GENL (aux éclats non létaux) qui remplacent les précédentes grenades de désencerclement.

Les fonctionnaires sont parvenus à se dégager tant bien que mal et à quitter les lieux. Leur voiture présente plusieurs impacts et il n’y a heureusement aucun blessé à déplorer. Aucun suspect n’a pu être interpellé le soir même et une enquête a été ouverte. Les investigations ont été confiées au Groupe d’appui judiciaire (GAJ) du commissariat d’Ermont.

Des cocktails Molotov lancés sur les policiers à Poissy

Ce mardi, une autre patrouille de police a été attaquée aux cocktails Molotov à Poissy (Yvelines). Trois jours plus tôt, un équipage était la cible d’une agression aux mortiers d’artifice, dans un guet-apens sur cette même commune. « Nous ne laisserons rien passer face à ceux qui s’attaquent à la République », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, lors d’un déplacement au commissariat de la ville, lundi soir.