Nancy : Une jeune femme violée dans la rue, un homme qui serait un «serial violeur» écroué

Illustration. (photo Obatala-photography/shutterstock)

Un homme âgé de 23 ans a été mis en examen à Nancy (Meurthe-et-Moselle) avant d’être placé en détention provisoire. Il est soupçonné d’avoir commis plusieurs viols et agressions sexuelles ces dernières semaines. L’homme a notamment reconnu avoir violé une jeune femme qui rentrait chez elle le 7 octobre dernier.

C’est un jeune homme au profil de « serial violeur » qui a été envoyé derrière les barreaux il y a un peu plus d’une semaine à Nancy, après avoir été interpellé par les policiers de la sûreté départementale ce vendredi 9 octobre, juste avant 17 heures d’après nos informations, confirmant celles de L’Est Républicain.

Dans la nuit du 6 au 7 octobre dernier vers 2 heures, une jeune femme âgée de 20 ans rejoignait à pied son domicile situé dans le quartier du cimetière de Préville à Nancy, lorsqu’elle a été victime d’un viol. Elle était alors sur le point d’arriver chez elle. Cette dernière a été agressée par un inconnu qui l’a projetée contre un mur et frappée à la tête. « La victime s’est débattue et a hurlé, mais son agresseur l’a menacée avec un couteau et a continué à la frapper », décrit une source proche du dossier. L’homme a abusé d’elle sexuellement puis a disparu. Auditionnée quelques heures après les faits par les enquêteurs, la victime a réussi à fournir une description du mis en cause.

Il était inconnu de la police

Les investigations ont basculé le jour des faits d’une manière plutôt inattendue. Un homme s’est présenté à la police et a livré un récit stupéfiant. Il a déclaré aux forces de l’ordre qu’il avait entendu un individu se vanter, dans une salle de sport du centre-ville, d’avoir violé une femme la nuit dernière. Le rapprochement a été fait et les enquêteurs n’ont pas perdu un instant. Le suspect a été identifié puis interpellé dans cette salle de fitness vers 17 heures le jour même, sous les yeux médusés des autres abonnés. Il a été placé en garde à vue. Âgé de 23 ans et inconnu des services de police, il a été reconnu par la victime. « Il est passé aux aveux et les vêtements qu’il portait au moment des faits ont été découverts à son domicile lors de la perquisition, tout comme le couteau exhibé », précise cette même source.

Une autre jeune femme s’est présentée aux enquêteurs lorsqu’elle a appris la garde à vue du suspect. Elle a exposé avoir été victime d’une agression sexuelle de la part de ce même homme en septembre dernier, au cours d’une soirée. « Elle serait en fait parvenue à se débattre, évitant de peu d’être violée », ajoute cette source.

Soupçonné de nombreuses autres agressions

Les enquêteurs ont dans le même temps effectué des rapprochements avec d’autres affaires ayant un mode opératoire semblable, notamment un viol à la sortie d’une boite de nuit nancéienne le 11 septembre dernier, des agressions sexuelles survenues les 8 et 12 septembre, ainsi que le 3 octobre, et une agression le 12 septembre. Les victimes sont des jeunes femmes âgées de 20 à 23 ans. Durant ses auditions, le suspect aurait seulement reconnu les faits commis le 8 septembre, affirmant ne pas être responsable des autres.

Déféré et présenté à un juge d’instruction ce vendredi 9 octobre, l’homme de 23 ans a été mis en examen pour six faits de viol et agression sexuelle, avant d’être placé en détention provisoire. Les investigations se poursuivent afin de déterminer s’il n’aurait pas fait d’autres victimes. Il aurait évoqué au cours de sa garde à vue des agressions commises début 2020.