Nanteuil-lès-Meaux : Un homme de 22 ans tué à l’arme blanche et par arme à feu

Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/IP3 Press/Maxppp)

Deux hommes se sont présentés aux urgences de l’hôpital de Meaux (Seine-et-Marne) ce lundi soir. L’un, âgé de 22 ans, était grièvement blessé à l’arme blanche et « vraisemblablement par arme à feu ». Il est décédé peu après. Le second était plus légèrement touché. Il a été placé en garde à vue ce mardi, tout comme deux autres suspects.

Les policiers ont été alertés par le personnel du CHU de Meaux à 22h45 ce lundi soir. Deux hommes blessés venaient d’arriver aux urgences à bord d’un véhicule. L’un d’eux, âgé de 22 ans, était grièvement blessé selon une source proche de l’enquête, confirmant une information de La Marne. « Il présentait des blessures à l’arme blanche et vraisemblablement par arme à feu, notamment au torse », précise cette même source.

Les médecins ont tenté de le sauver mais il a été déclaré mort à 23h45. Une autopsie va être pratiquée afin de déterminer la nature exacte de ses blessures. La victime serait de la même famille que l’homme de 32 ans qui a été tué d’une balle dans la tête, devant son domicile à Varreddes, près de Meaux, en octobre dernier. Bien connu de la justice, il était sous bracelet électronique.

Le second blessé âgé de 19 ans, touché à l’arme blanche au niveau d’un bras, a reçu des soins. Il a pu quitter l’hôpital avant d’être placé en garde à vue par les agents de la police judiciaire de Meaux, en charge de cette enquête ouverte pour « meurtre en bande organisée ».

L’hypothèse d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants

Les premiers éléments de l’enquête ont montré que les deux hommes avaient été blessés alors qu’ils se trouvaient dans la rue Albert-Camus à Nanteuil-lès-Meaux, derrière le McDonald’s. Un endroit où l’on trouve également un point de deal, qui était tenu par le défunt ajoute cette source.

Les deux victimes sont connues des services de police et l’hypothèse d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants est privilégiée. La suite des investigations permettra de déterminer les circonstances du meurtre. Deux autres personnes ont été placées en garde à vue ce mardi au cours de la journée.