Nîmes : Cannabis, cocaïne, ecstasy et une dizaine d’armes à feu saisis, deux hommes écroués

Les policiers ont saisi plusieurs kilos de cannabis et de cocaïne ainsi que de nombreuses armes à feu à Nîmes. (photo Police nationale du Gard)

Les policiers ont réalisé une importante saisie d’armes et de drogue dans un appartement du quartier Pissevin de Nîmes (Gard). Trois suspects ont été interpellés, deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire.

Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont mis en place un dispositif de surveillance dans le quartier Pissevin, connu pour être un lieu où se déroule des trafics de stupéfiants, ce vendredi. Ils ont effectué une visite des parties communes dans l’un des immeubles de 18 étages et sont tombés sur un homme au 14e, qui est sorti d’un appartement et a pris la fuite en courant en les voyant.

A l’intérieur du logement, les forces de l’ordre ont aperçu deux individus qui étaient en train de jeter des sacs par la fenêtre. Il s’agissait de drogue qui a été récupérée peu après. Les trois suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. Deux d’entre eux, âgés de 29 et 19 ans, sont déjà connus des services de police, ce qui n’est pas le cas du troisième qui a 20 ans.

Kalachnikov, armes de poing, pistolet-mitrailleur…

Une perquisition de l’appartement a été effectuée par les enquêteurs de la sûreté départementale (SD). Les policiers ont alors mis la main sur de nombreuses armes à feu : cinq armes de poing, une kalachnikov, un fusil à pompe, un pistolet-mitrailleur, ainsi qu’une grenade qui a été prise en charge par le service de déminage. Plus de 1500 munitions ont également été découvertes, dont un peu moins de 1000 qui sont de calibre 7,62 – utilisées pour les kalachnikovs – indique une source proche de l’affaire. Il y avait également quatre gilets pare-balles.

De la drogue a également été saisie : 12,5 kilos de résine de cannabis, 1,7 kilo de cette même drogue, 2 kilos de cocaïne, 460 grammes de cachets d’ecstasy et du matériel de conditionnement. 5937 euros en numéraire ont été découverts par les enquêteurs. La valeur marchande de ces produits stupéfiants est estimée autour de 250 000 euros.

Au terme de leur garde à vue ce lundi, les suspects de 29 et 20 ans ont été déférés avant d’être mis en examen pour détention d’armes, trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Ils ont été incarcérés. Le troisième mis en cause a été laissé libre et ne fait pas l’objet de poursuites, ce dernier ayant été mis hors de cause souligne cette même source.

Deux hommes blessés par balle il y a quelques semaines

C’est dans ce même quartier de Nîmes que deux hommes de 26 et 28 ans ont été blessés par balle fin septembre. Les victimes avaient plusieurs milliers d’euros en liquide sur elles. La police judiciaire a été chargée de cette enquête.