Nogent-sur-Oise : Un homme égorgé dans un foyer Adoma, un Soudanais en garde à vue

Le foyer Adoma de Nogent-sur-Oise. (Google view)

Un homme est mort égorgé au sein du foyer Adoma de Nogent-sur-Oise (Oise) ce lundi matin. La victime était un personnel de ce foyer qui accueille les migrants. L’auteur présumé, de nationalité soudanaise, est aussi accusé d’avoir mis le feu à la résidence. Il a été placé en garde à vue.

Un ressortissant soudanais de 33 ans a été placé en garde à vue ce lundi matin. Un incendie a été signalé dans un foyer Adoma de Nogent-sur-Oise situé dans la rue Jean-Jaurès, vers 8 heures. Les sapeurs-pompiers sont rapidement intervenus. Le corps d’un homme qui avait été égorgé a été découvert dans le même temps.

La victime serait un gardien de ce foyer selon Le Parisien. Un différend avec le tueur présumé aurait éclaté avant le meurtre. Le suspect aurait ensuite provoqué un incendie dans le foyer avant de prendre la fuite. Il s’est présenté peu après à la police municipale de Nogent-sur-Oise et s’est accusé des faits, avant d’être placé en garde à vue.

La piste terroriste n’est pas privilégiée

« Il n’a pas d’antécédent judiciaire à l’exception d’un rappel à la loi pour une infraction à la législation sur les transports », a souligné le procureur de la République de Senlis, Jean-Baptiste Bladier, au quotidien francilien. « Aucun de ses propos ne laisse apparaître une quelconque motivation qui serait liée à une radicalisation », a ajouté le magistrat.

Le suspect serait en situation irrégulière en France depuis 2015. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Creil.