Nord : Le gendarme soupçonné d’avoir tué sa compagne dans la caserne de Bailleul est mort


Illustration. (Shutterstock)

Un gendarme était soupçonné du meurtre de sa compagne survenu jeudi soir, dans la caserne de Bailleul (Nord). Lui-même avait été retrouvé blessé par balle sur place. Il a succombé à ses blessures ce samedi.

Un gendarme, âgé de 40 ans, est décédé ce samedi matin au centre hospitalier régional de Lille, rapporte La Voix du Nord. Il a succombé à ses blessures après avoir été admis à l’hôpital dans un état désespéré. Son admission faisait suite à un drame survenu à son domicile de la caserne de gendarmerie de Bailleul.

Jeudi vers 22 heures, des coups de feu avaient retenti dans l’enceinte militaire. Le quadragénaire était soupçonné d’avoir tué sa compagne, âgée de 46 ans, avant de retourner son arme contre lui.

L’enquête se poursuit malgré tout

Une enquête criminelle pour « homicide volontaire aggravé » est en cours, mais le décès du principal suspect devrait signer la fin de l’action publique. Les investigations menées par les gendarmes de la Section de recherches (SR) du Nord se poursuivent toutefois.

Elles visent à déterminer les circonstances exactes de ce crime, « dans l’intérêt des proches », a souligné auprès du quotidien, le procureur de la République de Dunkerque, Sébastien Piève. Une autopsie de la quadragénaire doit être pratiquée dans la semaine. Ce drame a créé un vif émoi parmi le personnel de la caserne de gendarmerie.