Nord : Troisième nuit de violences urbaines à Tourcoing, le commissariat de Wattignies pris pour cible


Des violences urbaines ont éclaté pour la troisième nuit de suite à Tourcoing. (capture écran/DR)

La ville de Tourcoing (Nord) a connu de nouvelles violences urbaines dans la nuit de lundi à mardi, pour la troisième nuit de suite. Les forces de l’ordre ont été violemment prises pour cible et douze personnes ont été interpellées au total. Le commissariat de Wattignies a aussi été attaqué.

C’est une troisième nuit de violences urbaines qui s’est déroulée à Tourcoing. Vers 23 heures, des dizaines d’individus s’en sont pris aux forces de l’ordre dans plusieurs quartiers de la ville, notamment aux CRS et aux policiers de la BAC venus en renfort. Un dispositif d’une soixantaine de policiers avait été mis en place pour la nuit.

Les policiers ont été visés par des jets de pierres ainsi que par de nombreux tirs de mortiers d’artifice, durant plusieurs heures. Ils ont répliqué par des moyens lacrymogènes et des tirs de lanceur de balle de défense (LBD). Une voiture et des conteneurs poubelles ont aussi été incendiés. Des vidéos amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Deux véhicules de police dégradés à coups de pied à Wattignies

Des incidents ont également éclaté à Roubaix ainsi qu’à Wattignies, où le commissariat a été visé par des tirs de mortiers d’artifice peu après minuit. Deux véhicules administratifs qui étaient stationnés devant le poste de police ont été dégradés à coups de pied.

Un peu plus tard sur cette même commune de Wattignies, vers 2 heurs du matin, plusieurs individus se sont lancés dans un rodéo sauvage.

Plus tôt dans la journée de lundi, vers 17 heures, les policiers avaient essuyé un refus d’obtempérer d’un automobiliste au volant d’une Renault Clio, sur la place de la Bourgogne, à Tourcoing. Durant la course-poursuite, les fonctionnaires ont été délibérément bloqués par d’autres véhicules qui se sont mis en travers de leur route. Vers 17h30, un adolescent de 16 ans qui jetait des projectiles sur les policiers a quant à lui été interpellé et placé en garde à vue.

Douze personnes ont été arrêtées au total, dont quatre mineurs selon nos informations. Ils ont été placés en garde à vue. Au moins deux interpellés sont déjà connus des services de police.

Ces violences urbaines ont débuté dans la nuit de samedi à dimanche, quelques heures après une intervention de police pour un individu qui faisait du rodéo sauvage à moto dans le quartier Croix-Rouge de Tourcoing. Pour les autorités, il s’agit d’une réaction violente face à la lutte contre les trafics de stupéfiants qui s’est intensifiée ces derniers mois en France.