Oise : Un gendarme du PSIG de Compiègne tué dans un accident en se rendant sur une intervention


Illustration. (Shutterstock)

Un gendarme affecté au Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Compiègne, dans l’Oise, a été tué dans un accident ce mercredi matin.

Un militaire de la gendarmerie âgé de 33 ans est décédé dans un accident de la route à Clairoix « alors qu’il partait en intervention » a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner dans un communiqué sur Twitter. Un second militaire qui se trouvait dans le véhicule, un gendarme adjoint volontaire de 21 ans, a été légèrement blessé dans l’accident.

Le drame s’est produit vers 06h30 ce mercredi matin. Les deux gendarmes du PSIG se rendaient sur une opération judiciaire programmée lorsque le conducteur a perdu le contrôle du véhicule pour des raisons qui restent à déterminer, sur la départementale 1032, percutant un arbre.

Le gendarme décédé, un sous-officier, était père de deux enfants.

Christophe Castaner a fait part de son « immense tristesse »

« Je viens d’apprendre avec une immense tristesse le décès d’un militaire du peloton d’intervention et de surveillance de la Gendarmerie, alors qu’il partait en intervention. Mes premières pensées vont à son camarade blessé, sa famille et l’ensemble de ses frères d’armes », a écrit le ministre de l’Intérieur.


La gendarmerie nationale avait annoncé la triste nouvelle quelques minutes avant sur les réseaux sociaux.