Paris : La soirée «Projet X» dégénère durant plusieurs heures aux Invalides, 5 interpellations et 9 policiers blessés


Les forces de l'ordre ont été la cible de jets de bouteilles en verre et ont répliqué par des moyens lacrymogènes. (capture écran vidéo Rémy Buisine)

Près de 2000 personnes étaient rassemblées sur l’esplanade des Invalides à Paris (VIIe) dans la nuit de samedi à dimanche. La soirée de fête organisée à la suite d’appels sur les réseaux sociaux avec le nom « Projet X » a dégénéré. Cinq personnes ont été interpellées.


Nouvelle soirée de violences aux Invalides, une semaine après les incidents lors de la soirée de la Fête de la musique. Environ 2000 jeunes fêtards étaient rassemblés aux Invalides suites à des messages diffusés notamment sur les réseaux sociaux, indiquant qu’une soirée du type « Projet X » était prévue à cet endroit ce samedi soir.

Un nom en référence au film américain sorti en 2012, dans lequel une fête est organisée dans une maison en Californie et finit par complétement dégénérer, notamment par le fait qu’il y a énormément de participants, contrairement à ce qui était prévu initialement. Ce samedi soir, les fêtards étaient réunis par petits groupes de jeunes et avaient chacun ramené leurs nombreuses bouteilles d’alcool.

Pour sécuriser cette foule de personnes et anticiper d’éventuels incidents, des policiers d’une Compagnie d’intervention (CI) de la Direction de l’ordre public de l’ordre et de la circulation (DOPC) se sont rendus sur place, tout comme ceux de la Brigade territoriale de contact (BTC) du VIIe arrondissement, qui ont été rejoints peu après par ceux de la Brigade anticriminalité parisienne de nuit (BAC 75N).

Des jets de bouteilles et des fumigènes

Des tensions ont commencé à apparaître vers 22h40 et les forces de l’ordre se sont placées devant le commissariat de l’arrondissement situé à proximité, afin que personne ne puisse y pénétrer et qu’il ne soit pas pris pour cible.

Certains fêtards ont utilisé des fumigènes et les premiers incidents ont été signalés vers minuit. Un groupe d’une centaine de personnes a foncé sur les policiers placés devant les locaux de police. Les fonctionnaires ont été la cible de jets de bouteilles en verre et ont riposté par des moyens lacrymogènes et par deux tirs de lanceurs de balles de défense (LBD). Les groupes de fêtards se lançaient également des bouteilles en verre entre-eux précisent des témoins et des mortiers d’artifice ont été tirés en l’air.

Lorsque les policiers de la Compagnie d’intervention ont été déployés, la foule s’est mise à courir vers leurs véhicules où se trouvaient seulement les chauffeurs qui quittaient les lieux, comme le montrent plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Là encore, les policiers ont utilisé des moyens lacrymogènes.


A plusieurs reprises, les forces de l’ordre ont essuyé des jets de projectiles et ont réalisé des charges pour repousser la foule hostile. Plus tard vers 2 heures, un véhicule de Police secours qui passait sur le pont Alexandre III a également été pris pour cible.

Les violents affrontements ont duré plusieurs heures, alors que les fêtards et les nombreux individus voulant en découdre avec les forces de l’ordre refusaient de quitter les lieux indique une source policière. Des automobilistes ont également été pris à partie.

Neuf policiers blessés, deux véhicules de police dégradés

Au total, cinq suspects, dont un mineur, ont été interpellés et neuf policiers ont été blessés. L’un a été transporté à l’hôpital. Deux véhicules de police ont également été dégradés. Le calme n’est revenu qu’à 3 heures du matin.

La maire du VIIe arrondissement et candidate à la mairie de Paris, Rachida Dati, a réagi à ces incidents sur Twitter. « Toutes les manifestations ou autres événements festifs se terminent en batailles rangées ! Cette nuit encore, l’esplanade des Invalides a été le théâtre d’affrontements violents ! », a-t-elle écrit, ajoutant avoir saisi le préfet de police ainsi que la mairie de Paris.

Le week-end dernier, de violents incidents s’étaient déjà déroulés au même endroit lors de la soirée de la fête de la musique, dimanche. Sept personnes avaient été interpellées.