Paris : Le rappeur Moha La Squale sera jugé le 9 juillet pour refus d’obtempérer, outrage et rébellion


Moha La Squale s'est opposé à son interpellation ce vendredi à Paris. (capture écran vidéo @Cassory)

Le rappeur Moha Le Squale âgé de 25 ans avait été interpellé à Paris ce vendredi après-midi. Il sera jugé le 9 juillet prochain pour plusieurs faits.

Moha La Squale, de son vrai nom Mohamed Bellahmed, a été interpellé par la police ce vendredi dans le XVIIIe arrondissement de Paris et placé en garde à vue pour refus d’obtempérer aggravé, outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique et rébellion. Un policier a été sérieusement blessé lors de cette intervention.

Le jeune homme âgé de 25 ans a été déféré ce samedi au parquet. Il est convoqué le 9 juillet prochain pour être jugé au tribunal correctionnel de Paris, et a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Recherché depuis le 21 mai suite à un rodéo à moto

L’artiste, révélé avec son album « Bendero » en 2018, faisait l’objet d’une fiche de recherche depuis le 21 mai comme nous l’avons révélé, suite à un « rodéo » à moto et un refus d’obtempérer dans le XXe arrondissement de Paris. Ce jour-là, Moha La Squale tournait un clip et a refusé de se soumettre à un contrôle de police, prenant la fuite et manquant de percuter une petite fille de 9 ans.

Suite à cette affaire, il sera également jugé pour « conduite qui compromet la sécurité des usagers de la route ou trouble la tranquillité publique », le 9 juillet prochain. Le reste des poursuites concernent son interpellation de vendredi, à laquelle il a tenté de se soustraire et qui a été filmée. Les images ont été diffusées sur les réseaux sociaux.


Après sa sortie du tribunal, Moha La Squale a diffusé une photo sur Instagram où il est avec son avocate, tout sourire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Merci maitres et les filles ❤️

Une publication partagée par Mohalasquale (@mohalasquale) le

Concernant la jeune femme qui se trouvait avec le rappeur lors de son arrestation et qui a été interpellée et placée en garde à vue, le parquet a précisé qu’elle avait été remise en liberté ce samedi et qu’elle serait reconvoquée ultérieurement.

Sur les vidéos amateurs de l’intervention de police, on aperçoit cette dernière qui tente de s’interposer brièvement.