Paris : Un nouveau conseiller municipal de Saint-Ouen interpellé une seconde fois par la police


Zakaria Zigh a été arrêté par une patrouille de la CSI 75 ce samedi soir. (photo Réinventons Saint-Ouen)

Le nouveau conseiller municipal de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Zakaria Zigh, a de nouveau été interpellé par la police, cette fois à Paris. 48 heures plus tôt, il avait été placé en garde à vue pour un recel de vol.

Les ennuis s’accumulent pour Zakaria Zigh, tout juste élu conseiller municipal de la majorité du nouveau maire de Saint-Ouen. Le jeune homme de 18 ans a été interpellé dans le VIIe arrondissement de Paris ce samedi soir vers 21h30, par une patrouille de la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI 75).

Quelques minutes plus tôt, les policiers ont repéré un individu qui était en train de confectionner une cigarette artisanale, sous le pont Alexandre III, sur le quai des Invalides. Pris en flagrant délit, le jeune homme a remis aux forces de l’ordre un morceau de résine de cannabis de quelques grammes, qui se trouvait dans un sachet.

Il explique avoir fait la « Une » des médias

Il a été interpellé et conduit au commissariat du XVe arrondissement et a fait l’objet d’un procès-verbal simplifié pour infraction à la législation sur les stupéfiants, sans être placé en garde à vue comme la procédure le prévoit. Zakaria Zigh a reconnu les faits et a déclaré aux policiers qu’il avait fait la « Une » des médias la veille après avoir été interpellé à Saint-Ouen, et qu’il devait « se faire oublier ».

Le jeune homme avait en effet été interpellé par les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) de Saint-Ouen dans la nuit de jeudi à vendredi, alors qu’il se trouvait sur un scooter volé. Il avait alors été placé en garde à vue pour recel de vol avant d’écoper d’un rappel à la loi et d’être remis en liberté.


« Je lui ai demandé de se mettre en retrait de la vie politique municipale », a réagi ce samedi, au journal Le Parisien, le nouveau maire de Saint-Ouen (PS) Karim Bouamrane. « Je le convoquerai au plus vite pour qu’il puisse s’expliquer et je prendrai les mesures qui s’imposent », a-t-il poursuivi. Le nouveau maire n’a pas encore réagi à la seconde interpellation de son conseiller municipal.