Policier tué à Bron : le meurtrier présumé, Farès D., est déjà bien connu des services de police


Illustration Actu17 ©

Farès D., 20 ans, a reconnu qu’il était au volant du fourgon qui a mortellement percuté un policier à Bron (Rhône). Il a été mis en examen avant d’être écroué ce lundi.


Le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, a indiqué dans un communiqué ce lundi que le second suspect interpellé dans l’enquête sur le meurtre d’un policier à Bron avait été mis en examen des chefs « d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique et vol suivi de violence ayant entraîné la mort en bande organisée ». Farès D. a ensuite été placé en détention provisoire.

L’homme a avoué qu’il était le conducteur du fourgon qui a percuté mortellement Franck Labois mais « il nie en revanche avoir eu l’intention de le tuer », a précisé le magistrat.

Le mis en cause avait été interpellé par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) sur le boulevard des États-Unis à Lyon (8e) indique Le Progrès. L’homme originaire de Vaulx-en-Velin était déjà bien connu des services de police pour des faits de vols avec violences et de recel, ainsi que des infractions routières.

Une équipe de malfaiteurs suivie par la sûreté départementale

En outre, il faisait partie d’une équipe surveillée et suivie par les policiers de la sûreté départementale du Rhône depuis plusieurs mois comme nous l’avions révélé, et semblait « monter en puissance » indique le quotidien. Une équipe soupçonnée d’avoir commis des « vols aggravés en bande organisée », notamment de frets.


La nuit drame, celle du 10 au 11 janvier dernier, les malfaiteurs venaient de commettre un vol dans un camion stationné sur une aire de repos sur l’autoroute A43, entre les sorties 6 et 7 à L’Isle-d’Abeau. Un chargement de lessive a été dérobé. C’est au moment d’interpeller les mis en cause en flagrant délit que Franck Labois a été percuté « délibérément » par le conducteur du fourgon, selon les policiers.

Un second suspect âgé de 15 ans a été mis en examen pour « vol suivi de violences ayant entraîné la mort », avant d’être écroué.

Un troisième suspect arrêté

D’autre part, un troisième suspect de 24 ans a été interpellé par les enquêteurs ce lundi soir près de Saint-Étienne (Loire), dans le cadre de cette information judiciaire. Ce dernier qui est une connaissance des deux suspects mis en examen, se cachait chez une amie explique le journal régional.

Les policiers vont devoir maintenant déterminer si cet homme était présent le soir du drame et le cas échéant quel a été son rôle dans cette affaire.