Prise d’otages à Blagnac : L’auteur a été mis en examen et écroué


La prise d'otages se déroule dans un tabac-journaux de Blagnac. (capture écran Google view)

À l’issue de sa garde à vue, le preneur d’otages dans un bar-PMU de Blagnac en Haute-Garonne, Yanis D., a été déféré devant un magistrat.

Ce jeudi, l’adolescent de 17 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire, a annoncé le procureur de la République de Toulouse.

La justice le poursuit pour « séquestration de plusieurs otages en vue de l’exécution d’un ordre ou d’une condition », « menaces de mort sous condition », « violences avec arme sans incapacité totale de travail (ITT) » et « port d’arme de catégorie D », selon plusieurs sources concordantes.

Un groupe d’activistes des « Gilets jaunes » ?

« Il apparaît que le preneur d’otages déclare appartenir à un groupe d’activistes du mouvement des ‘gilets jaunes’ qui, par ce type d’actions, la présente en étant le premier acte, veut promouvoir grâce à l’écho médiatique, ce type de passage à l’acte afin de faire pression sur les pouvoirs publics », a déclaré le magistrat dans un communiqué. « À ce stade, aucun élément n’a permis de corroborer l’existence d’un tel groupe », a-t-il toutefois ajouté.

Quatre femmes retenues en otage

Mardi, l’adolescent de 17 ans a retenu pendant huit heures quatre femmes à l’intérieur d’un bar-PMU de Blagnac. Il avait finalement été interpellé par les policiers du RAID, sans faire de victime.
Selon une source proche du dossier, Yanis D. était armé d’une réplique de pistolet en métal tirant des balles à blanc, relate Le Parisien.