Pyrénées-Atlantiques : À son procès en appel, il dévoile où se trouve le corps de sa mère, 7 ans après son meurtre


Illustration (Mike Fouque / Shutterstock)

Coup de théâtre devant les magistrats et la famille de la victime. L’homme suspecté d’avoir tué sa mère adoptive a dévoilé le lieu où devrait se trouver son corps.

Sept ans. C’est le temps qu’il a fallu pour que l’accusé, Daniel Aventur, avoue le meurtre de sa mère adoptive, alors qu’il avait toujours nié les faits. Le jeune homme de 25 ans est passé aux aveux jeudi, face aux magistrats de la cour d’assises des Pyrénées-Atlantiques qui siégeait en appel.

De nouvelles déclarations

Supplié par le frère de la victime de « dire tout« , l’accusé a livré le lieu où se trouverait le cadavre de la victime, au deuxième jour de l’audience qui se tenait à Pau. La veille, l’accusé avait déclaré : « Ça s’est passé sans que j’y participe mais j’étais présent« .

Pour la première fois depuis le début de l’affaire, il avait évoqué la présence ce jour-là d’un certain « Barry« , qui aurait disparu depuis, relate RTL. Le jeune homme affirme que cet individu a « poussé » sa mère adoptive qui se serait « cognée« , précisant qu’il s’agissait d’un « accident« .

Le procès renvoyé sans date définie

Le corps aurait été enterré par les deux hommes, au bout d’un chemin à Loucrup, à proximité du domicile de la mère. L’accusation a pris le soin de rappeler l’accusé les conséquences s’il « mentait encore« . Ce dernier s’est dit prêt à conduire les enquêteurs sur place.


Le procès du jeune homme, adopté en Haïti à l’âge de 7 ans après des années passées en orphelinat puis en foyers d’accueil, a été renvoyé pour complément d’information. Il avait été condamné en 2019 à 18 ans de réclusion par la cour d’assises des Hautes-Pyrénées à Tarbes, en première instance.