Pyrénées-Orientales : Une cinquantaine de tombes profanées au cimetière d’Osséja


Illustration. (Shutterstock / KN)

Une enquête a été ouverte après la découverte de dégradations sur une cinquantaine de tombes à Osséja (Pyrénées-Orientales), a indiqué le maire de la commune, ce jeudi.


C’est une famille venue se recueillir au cimetière qui a prévenu la mairie après avoir constaté les dégradations, mercredi après-midi. La veille à 18 heures, ces visiteurs étaient déjà venus sur place et les tombes n’avaient pas encore subi de dommages.

D’importants dégâts

« Une cinquantaine de tombes sur 400 ont été dégradées, sur les deux tiers de la superficie du cimetière », a déclaré Roger Ciurana, l’édile de la commune. La scène avait de quoi choquer les familles et les élus, a-t-il affirmé, en énumérant les dégâts : bouquets de fleurs jetés au sol, statuettes et vases brisés, croix retournées et quelques plaques du souvenir cassées ou déplacées entre les tombes, relate Le Figaro.

Une enquête ouverte

L’élu, qui a lancé un appel à témoins, a indiqué que les gendarmes de la Brigade de recherches de Prades, étaient en charge de l’enquête, avec leurs camarades de Bourg-Madame. Des constatations et prélèvements ont été effectués sur place. Aucune tentative d’ouverture de tombeau, ni d’inscriptions, n’ont été constatées, a-t-il ajouté.

Les familles invitées à déposer plainte

Un appel a également été émis par l’édile pour que les familles dont les sépultures ont été dégradées se fassent connaître, et puissent déposer plainte. « Les employés municipaux vont répertorier toutes les tombes dégradées. Ensuite, on va contacter les familles une par une, et les inviter porter plainte à la mairie, et nous aider aussi à lister ce qui manque sur les emplacements », a précisé le maire.