Reconfinement, couvre-feu : les scénarios étudiés par l’exécutif face à la seconde vague de Covid-19


Emmanuel Macron au palais de l'Elysée le 21 septembre 2020. (photo Thomas Padilla/Maxppp)

Deux nouveaux Conseils de défense sont prévus ce mardi et ce mercredi afin de déterminer de nouvelles mesures de restriction, afin de faire face à cette deuxième vague de coronavirus.

Un nouveau tour de vis est prévu cette semaine. La seconde vague de Covid-19 est bien là et les derniers chiffres de l’évolution de l’épidémie ne laisse aucun doute. Plus de 52 000 cas ont été dépistés en France ce dimanche, ce qui constitue un record en Europe. 258 personnes infectées par le coronavirus sont également décédées en 24 heures selon le dernier bilan de Santé Publique France lundi. Des chiffres comparables à ceux que la France a connu en mars dernier, au début de la première vague.

C’est dans ce contexte que le président de la République et son gouvernement vont devoir prendre des décisions. « Des décisions difficiles » a précisé Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique ce lundi. Le professeur évoque une situation sanitaire « très difficile, voire critique » en France.

Plus de 2700 patients Covid en réanimation actuellement

Plusieurs pistes vont être étudiées par le gouvernement dans les prochaines heures. Le chef de l’État a quant à lui déjà acté que le pays allait en partie être remis sous cloche selon les informations du Figaro. Emmanuel Macron a annulé son déplacement au Creusot (Saône-et-Loire) prévu aujourd’hui, afin de se consacrer à la gestion de cette seconde vague. 2761 patients Covid se trouvaient en réanimation ce lundi en France selon Santé Publique France, pour environ 5800 places initiales. Un chiffre observé de près par l’exécutif. Le taux de positivé des tests ne cesse quant à lui de grimper de jour en jour. Il était de 13,4% lundi 19 octobre. Il est désormais de 17,8%.

Le Premier ministre Jean Castex va recevoir ce mardi après-midi les représentants de l’opposition et les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que les partenaires sociaux. Les ministres concernés par la crise sanitaire seront informés des décisions choisies mercredi à Matignon et les choix pourraient être annoncés ce jeudi. Pour l’heure, une nouvelle intervention télévisée du président de la République n’est pas à l’ordre du jour. Les annonces pourraient être faites lors de la conférence de presse hebdomadaire du ministre de la Santé Olivier Véran, jeudi.


A ce stade, le gouvernement dispose de plusieurs solutions, dont le reconfinement généralisé, ou localisé selon les régions ou les métropoles. Toutefois, l’hypothèse retenue par l’exécutif à ce stade est l’amplification du couvre-feu la semaine en le rendant actif dès 19 heures, associé à un confinement le week-end et une accentuation du télétravail détaille le quotidien. Une situation qui permettrait notamment de préserver, en partie, l’activité économique du pays.

« On est dans une situation de guerre »

« On a perdu le fil de la circulation du virus, probablement dès le mois d’août », a décrypté le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon à Paris, ce mardi matin au micro de BFMTV. Le praticien évoque une seconde vague « plus précoce, plus critique et plus forte ». Selon lui, « on est dans une situation de guerre », « qu’on n’a jamais rencontrée ». « Il faut reconfiner le pays et laisser de côté l’économie car ça, c’est rattrapable. En revanche, la réanimation loupée ça ne l’est pas », a-t-il plaidé.

De son côté, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui était interrogé par France Inter ce mardi matin a prévenu qu’il fallait « s’attendre à des décisions difficiles ».