Rhône : Le policier percuté par un malfaiteur à Bron est décédé


Illustration. (Adobe Stock)

Le parquet de Lyon a annoncé ce lundi que le policier qui avait été percuté et très gravement blessé à Bron près de Lyon lors d’une opération, est décédé à 16h35.


Un policier de 45 ans du groupe d’appui opérationnel (GAO) de la sûreté départementale avait été violemment percuté par le fourgon d’un malfaiteur dans la nuit de de vendredi à samedi à Bron, au cours d’une opération de police.

Il est malheureusement décédé des suites de ses blessures ce lundi après-midi à 16h30 a annoncé le parquet.

L’enquête ouverte a été requalifiée du chef d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique a ajouté le parquet. Les investigations se « poursuivent activement ».

Une opération visant des individus soupçonnés de vols « aggravés en bande organisée »

Cette opération de police visait à surveiller et interpeller plusieurs individus à bord de deux véhicules, un fourgon et une voiture, ces derniers étant soupçonnés de nombreux vols en bande organisée, notamment de fret.


Au moment du drame, les suspects, qui étaient sous surveillance depuis plusieurs mois, venaient de commettre un vol dans un camion stationné sur une aire de repos sur l’autoroute A43, entre les sorties 6 et 7 à L’Isle-d’Abeau, et allaient être interpellés.

C’est à ce moment-là que le gardien de la paix âgé de 45 ans qui participait à l’interpellation des mis en cause, a été violemment percuté, « volontairement », par le conducteur du fourgon qui a pris la fuite. La victime a été projetée à plusieurs mètres, puis conduite dans un état critique à l’hôpital Édouard Herriot à Lyon, avant d’être transférée au service neurologique de l’hôpital Bron.

Un suspect interpellé

Le fourgon a été retrouvé peu après à Villeurbanne, vide de tout occupant. Peu après, à 03h20, les policiers de la BAC ont eux interpellé le conducteur du second véhicule, une Renault Megane qui avait pris une autre direction. Le mis en cause de 19 ans a été placé en garde à vue.

L’enquête est conduite par la DIPJ (Direction interrégionale de la police judiciaire) de Lyon.

Des policiers s’étaient réunis pour soutenir leur collègue

De nombreux policiers s’étaient rassemblés devant l’hôpital de Bron en soutien à Franck ce dimanche mais également ce lundi matin.

(DR)