Rixes armées et coups de feu à Limoges : deux blessés par balle dont un adolescent


Une violente rixe a éclaté dans le quartier populaire du Val de l’Aurence ce mardi. (googe view)

Plusieurs rixes armées ont eu lieu à Limoges (Haute-Vienne) ce lundi. Un adolescent de 17 ans a été blessé par balle, ainsi qu’un homme de 31 ans un peu plus tard. Une enquête a été ouverte.

La fin de journée a été chargée pour les policiers de Limoges ce lundi. Peu avant 18 heures, ils ont été alerté par des riverains qui venaient d’apercevoir quatre hommes armés de machettes dans un SUV Opel. Quelques instants après, les forces de l’ordre ont appris qu’une quinzaine d’individus étaient en train de s’affronter dans le quartier du Val de l’Aurence.

Sur place, dans la rue Olivier-de-Serres, ils ont constaté que les habitants étaient paniqués, alors que de nombreux enfants étaient encore dehors à cette heure-ci, peu avant le couvre-feu. Les fonctionnaires ont retrouvé le SUV Opel qui avait été dégradé. Une violente bagarre venait bien d’avoir lieu et s’était terminée il y a peu. Les protagonistes avaient déjà disparu.

Des coups de feu et des barres de fer

Des témoins ont raconté que plusieurs coups de feu avaient été tirés durant cette rixe. Les policiers ont relevé plusieurs impacts de balle sur des véhicules en stationnement, ainsi que sur la fenêtre d’un appartement. En outre, les enquêteurs de la sûreté départementale, qui ont été chargés des investigations, ont saisi plusieurs étuis de différents calibres sur place ainsi que des barres de fer.

Un peu plus tard dans la soirée vers 18h30, un adolescent de 17 ans qui est connu des services de police a été admis au CHU pour une blessure par balle, au niveau d’un genou. Il a été opéré immédiatement. Les médecins ont extrait une balle de calibre 22 long rifle lors de leur intervention.

Les circonstances de cette violente rixe ne sont pas encore connues, ni les motivations des protagonistes. Les vidéosurveillances ont toutefois permis aux policiers d’en savoir davantage sur le déroulement des faits. Ce sont d’abord les quatre hommes se trouvant dans l’Opel qui sont arrivés les premiers. Ils ont agressé plusieurs individus se trouvant dans la rue Olivier-de-Serres. Un groupe d’une dizaine de personnes encagoulées a alors surgi et s’en est pris au quatuor. Deux d’entre eux ont exhibé une arme de poing et l’un a ouvert le feu à plusieurs reprises. Ces derniers ont ensuite pris la fuite en voiture, tout comme les autres protagonistes.

Une balle perdue atterrit chez une habitante

D’autres coups de feu ont été tirés vers 20 heures dans le quartier Beaubreuil. Les policiers n’ont trouvé personne sur place mais une habitante les a sollicités car une balle avait terminé dans son logement.

A 22 heures, l’hôpital a signalé aux forces de l’ordre qu’il venait de prendre en charge un second homme blessé par balle. Ce dernier est âgé de 31 ans, connu des services de police. Il était touché à l’abdomen et a été opéré d’urgence alors qu’il était dans un état grave. Les médecins ont également extrait une cartouche au cours de cette opération. Le trentenaire s’était déjà présenté à l’hôpital quelques heures plus tôt… pour une plaie à un bras. Quatre points de suture lui avaient été posés avant qu’il reparte.

Selon les premiers éléments, cet homme aurait en fait été la cible des coups de feu tirés dans le quartier Beaubreuil, alors qu’il circulait à scooter. La suite des investigations permettra de déterminer s’il s’agit de rixes entre bandes rivales ou de règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.