Rouen : Un policier donne un rendez-vous coquin au commissariat mais se trompe de personne à l’accueil


Le commissariat central de Rouen. (capture écran Google view)

Un policier du commissariat de Rouen (Seine-Maritime) avait organisé un rendez-vous coquin au commissariat, dans son bureau. Un homme devait venir le rencontrer. A l’accueil, le fonctionnaire était sûr d’avoir affaire à la bonne personne… il s’agissait en fait d’un homme qui devait être entendu car il avait été témoin d’une rixe. Et ce dernier a déposé plainte.

L’histoire est insolite mais ne va pas très bien se terminer pour ce policier. Car l’homme qui s’est retrouvé dans son bureau a déposé plainte après avoir été attouché sexuellement. Tout s’est passé un dimanche du mois de mai dernier comme le raconte Paris-Normandie dans ses colonnes ce vendredi. Un policier marié et père de famille âgé d’une quarantaine d’années s’est perdu sur internet et a discuté sur un site de rencontre, avec un autre homme.

Le brigadier de police que nous appellerons Franck, a alors décidé de donner rendez-vous à son interlocuteur au commissariat central, dans son bureau, pour un moment très coquin, en début d’après-midi. A 14 heures, le fonctionnaire est descendu à l’accueil et a aperçu un homme qui correspondait à la description donnée par celui avec qui il avait échangé sur internet. Franck l’a convié à le suivre jusqu’à son bureau, au deuxième étage.

Pensant qu’il avait affaire à la bonne personne, il lui touche le sexe

Une fois les deux hommes isolés, le policier a alors décidé de « mettre à l’aise » son invité et lui a touché le sexe en le palpant. Surpris et pensant qu’il s’agissait peut-être d’une mesure de sécurité pouvant être liée au plan Vigipirate, l’homme n’a pas bronché. Mais Franck ne s’est pas arrêté là.

Le policier a alors défait sa ceinture et son pantalon. Il n’en fallait pas moins pour qu’il comprenne en un instant qu’il n’était pas en face de la bonne personne… « Immédiatement, je me suis excusé, j’étais très confus, gêné par la situation. J’ai alors raccompagné ce monsieur en bas en m’excusant à nouveau et suis remonté dans mon bureau », a-t-il raconté au quotidien régional.


L’homme dépose plainte pour « agression sexuelle »

Choqué, l’homme qui venait pour être auditionné car il avait été témoin d’une rixe quelques jours avant, a raconté ce qu’il venait de se produire à un autre policier. Ce dernier n’a pas vraiment cru à son récit et a appelé l’une de ses collègues. L’homme a finalement souhaité déposer plainte pour « agression sexuelle ». L’affaire est remontée jusqu’à la préfecture et même jusqu’à Paris raconte le journal.

Une double enquête administrative et judiciaire ouverte

Franck a été convoqué le lendemain par le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) et un rapport circonstancié des faits lui a été demandé. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) de Rennes a été saisie de l’enquête. Dans le même temps, une enquête judiciaire a été ouverte.

Le policier très bien considéré et bien noté par sa hiérarchie est anéanti, il est actuellement en arrêt de travail et doit changer de service. « Je regrette d’avoir pu choquer ce monsieur. Je le regrette sincèrement (…) C’est la première fois que je faisais venir quelqu’un au commissariat« , a-t-il confié au quotidien.